Seliance : la place de marché du Crédit Lyonnais

Cloud

Le Crédit Lyonnais lance sa place de marché à destination des professionnels. Seliance, filiale à 75 % de la banque, joue un rôle actif au sein de cet espace d’échange, puisque c’est elle qui en compose l’offre en choisissant les fournisseurs et en négociant les prix.

La banque Crédit Lyonnais a décidé de faire cavalier seul dans le domaine du commerce interentreprise. En octobre 2000 naissait, sous l’impulsion des trois plus grandes banques françaises (le Crédit Agricole, la BNP Paribas et la Société Générale), Answork, une place de marché en ligne dédiée à l’approvisionnement en biens et services de fonctionnement des entreprises. C’est exactement sur le même créneau que Seliance se positionne.

Si la place de marché met en relation vendeurs et acheteurs, Seliance reste le maître d’oeuvre de l’offre. C’est en effet elle qui choisit les fournisseurs via un appel d’offres comportant un cahier des charges précis. Le vendeur devra ainsi avoir une présence nationale ainsi qu’une logistique capable de se déployer sur l’ensemble du territoire français. Par ailleurs, c’est Seliance qui négocie les prix des produits. La place de marché représente pour le moment 50 marques et 10 000 produits répartis en plusieurs familles : fournitures de bureau, mobiliers de bureau, matériels informatiques, logiciels, produits d’entretien…

Pas de commission pour les acquéreurs

La liste des produits est accessible par n’importe quel client ; en revanche, il est nécessaire d’être membre pour accéder à la tarification. L’adhésion coûte 4 912 francs (750 euros) et donne droit à un accès définitif à la place de marché. Aucune commission sur les achats n’est prélevée par Seliance. Il n’en est toutefois pas de même pour les fournisseurs. Seliance prend en effet une commission sur chaque transaction, commission qui varie en fonction du vendeur ou des produits. Concernant les modes de paiement, Seliance évite tout écueil en utilisant des modes de paiement classiques tels le virement bancaire, les chèques, les lettres de change relevé… Le client ne paye donc pas directement aux fournisseurs, mais à Seliance. Le montant de la somme ne sera reversé aux fournisseurs qu’une fois le produit livré. Par ailleurs, il est possible pour l’entreprise cliente de s’acquitter d’une seule facture pour l’ensemble de ses achats auprès de divers vendeurs.

A terme, Seliance devrait étendre ses offres notamment dans les domaines des voyages, de l’hôtellerie et de la location de voitures. Au delà de cet espace marchand, Seliance souhaite aussi créer un espace de services. Ainsi, il sera possible de recevoir une lettre d’information bimensuelle, une revue de presse spécialisée, d’accéder à un service de traduction, à des forums de discussion ou à des dossiers thématiques. Au travers de toutes ses offres, Seliance cherche à attirer les entreprises ayant un chiffre d’affaires de 10 millions à 2 milliards de francs, soit une cible de prospection de l’ordre de 100 000 entreprises. Le Crédit Lyonnais aurait déjà comme client près de 20 000 de ces entreprises.

Pour en savoir plus :Le site de Seliance


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur