Semi-conducteurs : Intel domine le marché malgré une baisse de régime

Mobilité

Selon Gartner, le marché global est en hausse de 10% en 2006, à 262,7
milliards de dollars. Samsung reste le premier challenger d’Intel. Mais loin
derrière.

Selon le cabinet d’études multi-sectoriels Gartner, le marché des semi-conducteurs* pèse désormais 262,7 milliards de dollars, soit une hausse de 10,2% par rapport à 2005 (238,3 milliards de dollars).

Si on rentre dans les détails, on s’aperçoit que les résultats sont en réalité plus contrastés, la hausse des ventes de DRAM (Dynamic Random Access Memory ou mémoire dynamique) et des composants sans fil compensant la baisse des microprocesseurs PC.

Intel reste le numéro un mais ses revenus ont baissé de 12% pour tomber à 30,4 milliards de dollars (11,6% de parts de marché). Les analystes de Gartner restent néanmoins optimistes pour Intel grâce à la sortie de ses nouvelles générations de produits Core 2 Duo et Xeon 5100 reposant sur l’architecture Merom en 65 nm. Autant de nouveautés qui devraient lui permettre de reconquérir le terrain perdu.

En passant de la quatorzième place à le neuvième place dans le classement Gartner, AMD apparaît comme le grand gagnant avec une hausse de 86% de ses revenus en plus (soit 7,4 milliards de dollars). L’éternel rival d’Intel dans le monde des processeurs récolte le fruit de son agressivité commerciale sur des secteurs où elle était peu voire pas du tout présente, comme les serveurs Dell par exemple mais aussi les composants graphiques avec le rachat d’ATI. Mais sa part de marché dans le marché des semi-conducteurs, tous produits confondus (2,8%).

Mémoire : Samsung surfe sur flash NOR plutôt que flash NAND

Retour en haut du classement. Derrière Intel, Samsung se maintient en deuxième position. Le groupe sud-coréen, qui affiche une part de marché de 7,7%, affiche un gain de 9,8% entre 2005 et 2006 pour parvenir à un chiffre d’affaires de 20,1 milliards de dollars.

Samsung profite de la bonne tenue de marchés dans les mémoires comme les DRAM ou les technologies flash NOR, les PSRAM (RAM pseudo-statique) et les capteurs CMOS (Complementary Metal Oxide Semi-conductor, type de composant électronique à faible consommation électrique). De quoi compenser l’effondrement du marché des NAND Flash dont Samsung est le n°1 mondial.

Suit le peloton dans un mouchoir de poche : Texas Instruments, Infineon et STMicroelectronics. Texas Instrument de son côté a particulièrement bien vendu ses produits analogiques et DSP*, le premier marché ayant grossi de 33 % par rapport à 2005. Un chiffre qui n’est rien comparé à celui des composants 3G pour les transmissions sans fils : + 50 % !

* DSP (Digital Signal Processing) : opération de traitement spécialisé. Manipulation d’informations analogiques (comme le son), dont les plus courantes sont leur conversion sous forme numérique, et la compression de données (source : Linard.name).

Les cinq premiers vendeurs mondiaux de semi-conducteurs en 2006

Rang
Nom du fabricant Part de marché (%)
Chiffre d’affaires 2006 (milliards de dollars)
Croissance CA 2005/2006 (%)
1 Intel 11,6 30,4 -12
2 Samsung 7,7 20,1 +9,8
3 Texas Instrument 4,6 11,9 +18,4
4 Infineon 4 10,5 +28,4
5 STMicroelectronics 3,8 9,8 +10,9

Source : Gartner Dataquest (avril 2007)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur