Semi-conducteurs : Renesas tente de garder le cap

Régulations

En perte de vitesse sur le marché des semi-conducteurs, le fondeur japonais Renesas estime que les effets bénéfiques de sa restructuration devraient se ressentir à compter de l’exercice fiscal 2013-2014.

Pas au mieux sur le marché des semi-conducteurs, Renesas a connu de meilleurs jours.

Le groupe japonais, toujours au cinquième rang mondial, laisse passer l’orage et mise sur une restructuration d’envergure pour revenir dans le vert lors de l’exercice fiscal 2013-2014.

Outre la réorganisation de ses sites nationaux (cession d’une dizaine de ses 19 unités de production), le fondeur prévoit une réduction d’effectifs à hauteur de 5000 postes, avec notamment un plan de départs volontaires et de retraites anticipées.

Les coûts liés à cette réorganisation devraient se répercuter sur les résultat 2012-2013, avec en l’occurrence une perte nette anticipée à 1,56 milliard d’euros. Mais les économies se chiffreront alors à quelque 428 millions d’euros par an.

Détenteur de 3,6% d’un marché des semi-conducteurs à 256 milliards d’euros en 2011 (source IHS iSuppli), Renesas est loin derrière Intel (15,9%), Samsung Electronics (9,3%), Texas Instruments (4,5%) et Toshiba (4,3%).

En dépit d’une perte opérationnelle de 184 millions d’euros sur son premier trimestre fiscal 2012 conclu le 30 juin dernier, l’heure est aux perspectives optimistes, avec un bénéfice d’exploitation de 220 millions d’euros sur la période estivale.

Renesas, rappelons-le, a obtenu mardi 31 juillet 49,5 milliards de yens (518 millions d’euros) de trois de ses principaux actionnaires, à savoir les groupes japonais Hitachi, Mitsubishi Electric et NEC.

Ce dernier qui vient d’ailleurs de former une coentreprise dans les semi-conducteurs avec ses partenaires nippons Fujitsu et NTT Docomo.

Renesas devrait également obtenir des banques la somme de 50 milliards de yens (524 millions d’euros), à en croire Silicon.fr.

Les marchés ont positivement réagi à cette conjoncture. L’action Renesas Electronics a bondi de 8,6% ce jeudi en fermeture de séance à Tokyo, au seuil des 278 yens (2,91 euros).

 

 

Crédit image : Copyright iQoncept-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur