SendinBlue : un ticket dans l’e-mailing pour Partech

EntrepriseLevées de fondsMarketingStart-up
sendinblue-levee-fonds

Partech investit 30 millions d’euros dans SendinBlue, fournisseur français de solutions d’e-mailing assorties de fonctions d’automatisation du marketing.

Une participation de plus au portefeuille de Partech Growth.

Après avoir mis des tickets dans un réseau publicitaire (RockYou), un opérateur télécoms (FreedomPop) ou encore un e-commerçant (Made.com), le véhicule de capital-croissance rattaché au fonds Partech Ventures donne dans le marketing avec SendinBlue.

Il investit 30 millions d’euros dans cette SAS parisienne qui revendique « 50 000 utilisateurs réguliers » pour sa plate-forme d’e-mailing.

L’aventure avait démarré il y a dix ans, sous l’impulsion du P-DG Armand Thiberge. Au sortir de ses études, ce polytechnicien s’était installé en Inde pour travailler dans la gestion de projets Web.

Sur place, il avait rencontré Kapil Sharma, qui fut son associé jusqu’à cet été, initialement en tant que CTO, puis comme directeur des opérations.

Au commencement étaient deux sociétés, respectivement basées en Inde et en France : Silver Line IT Solutions (fondée en janvier 2007) et Dual Technologies Services (née la même année, au mois de mai).

Vers l’automatisation du marketing

En 2011, l’activité avait pivoté vers l’édition de logiciels, avec la création de Mailin, devenu ensuite MailinBlue, puis SendinBlue fin 2013, parallèlement à l’annonce d’une levée de fonds d’un million d’euros bouclée avec le concours de Caloga, un autre spécialiste de l’e-mailing.

La société emploie aujourd’hui 85 personnes entre Paris, Seattle et Noida – où est basé Silver Line IT Solutions. Elle a atteint l’équilibre sur l’année 2016, avec un résultat net à 7 600 euros (contre 870 000 euros de pertes en 2015), sur un chiffre d’affaires d’environ 7,5 millions d’euros (+ 78 % sur un an).

L’année 2016 a été marquée par l’ajout, sur la plate-forme qui permet l’envoi d’e-mails et de SMS, d’une brique de marketing automation qui permet de mettre en place des parcours personnalisés (relance de panier abandonné, envoi d’un courriel après désinscription…).

Asics, BMW et Michelin font partie des entreprises utilisatrices de l’offre, commercialisée sur un modèle freemium. L’usage est, en l’occurrence, gratuit jusqu’à 9 000 e-mails par mois.

Au-delà, il existe plusieurs formules qui, entre autres, suppriment le quota journalier et le logo SendinBlue. L’exploitation en marque blanche est également proposée, pour des volumes supérieurs à 150 000 e-mails par mois.

Une vingtaine de postes sont actuellement ouverts au recrutement : un responsable du développement en Allemagne, un spécialiste UI, un chargé du service client, un ingénieur DevOps, un expert SEO…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur