Sendmail arrive dans l’hexagone

Mobilité

Sendmail, concepteur de la plate-forme universelle de courrier électronique, arrive en France et devrait conquérir le marché de l’Europe du Sud. Pour le pionner de la messagerie, plusieurs enjeux sont à relever, notamment celui de l’évolution constante de l’utilisation du mail et l’apparition du téléphone Wap

Sendmail, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de la plate-forme universelle de messagerie Internet, annonce le lancement de ses opérations en Europe du Sud et l’ouverture de sa filiale en France. C’est une véritable conquête de l’Europe que mène depuis janvier Sendmail. La société a effectivement pris pied en Europe du Nord, puis en Europe de l’Est avec une tête de pont en Allemagne. Désormais, la société espère conquérir le marché de l’Europe du Sud, à savoir l’Italie, l’Espagne et le Portugal via sa nouvelle filiale française.

Si la société Sendmail n’existe que depuis deux ans, la technologie a été mise au point en 1981 et est devenue, depuis, un produit standard et distribué selon le modèle du logiciel libre. Un point qui ne sera pas négligeable dans sa stratégie de conquête. Aujourd’hui, Sendmail commercialise une offre de messagerie Internet et des services associés permettant aux opérateurs et aux entreprises de sécuriser, gérer, administrer et faire évoluer leurs échanges électroniques. Les solutions Sendmail s’adressent aux fournisseurs d’accès et d’applications Internet (ISP/ASP), aux grandes entreprises et aux PME-PMI.

La messagerie Internet est aujourd’hui utilisée comme un outil stratégique par la plupart des entreprises. Selon Christopher Richard, directeur général de Sendmail France, “la messagerie Internet doit s’intégrer aux applicatifs stratégiques des entreprises et pouvoir évoluer au fur et a mesure de leurs besoins”. En clair, la plate-forme de messagerie doit pouvoir gérer le volume croissant d’abonnés sans obliger l’opérateur à changer de plate-forme dès lors qu’il a atteint un seuil critique d’abonnés. Un autre enjeu se dessine, celui de son accessibilité par tout type de terminal. Sendmail, de son côté, propose d’héberger les applicatifs stratégiques tels que la messagerie, le CRM ou le commerce électronique.

L’Europe a un réel marché de la messagerie Internet. Selon Médiamétrie, ce dernier devrait même dépasser celui des Etats-Unis d’ici 2005. Il représentera dès lors un tiers du marché mondial, soit près de 200 millions d’utilisateurs.

Reste que selon l’aveu même de Christopher Richard, deux enjeux dans le domaine de la plate-forme de messagerie seront primordiaux à l’avenir. “Le premier enjeu est celui de la sécurité, le deuxième étant la capacité d’une plate-forme à pouvoir répondre aux attentes des utilisateurs mobiles avec l’envoi de SMS et avec l’omniprésence annoncée des téléphones Wap”.

Pour en savoir plus : Sendmail


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur