Seppukoo.com milite pour le suicide de son identité virtuelle sur Facebook

Mobilité

Le site Seppukoo incite les internautes à perpétrer leur suicide virtuel en les aidant à supprimer leur compte Facebook. Une initiative qui déplaît fortement au réseau social américain.

Comment aider son compte Facebook à se faire Hara-Kiri ? En faisant appel aux services dispensés par le site Seppukoo, qui se propose d’aider les internautes “dans leur suicide virtuel”.

Comprenez : à mettre définitivement fin à son identité virtuel sur des réseaux sociaux comme Facebook, et retrouver l’anonymat sur Internet pour mieux protéger ses informations personnelles et sa vie privée.

Comme désactiver soi-même son compte Facebook peut se révéler fastidieux et compliqué, dans la mesure où il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi les multiples choix de paramètres, Seppukoo.com se charge d’organiser le “suicide” virtuel de l’internaute volontaire. Il suffit pour cela d’entrer sur ce site son identifiant ainsi que son mot de passe, et Seppukoo se charge de désinscrire de Facebook le profil en question.

L’internaute enfin libéré des contraintes de Facebook rejoint la communauté Seppukoo des autres utilisateurs qui ont eu aussi commis leur suicide virtuel. Ce groupe est alors invité à convaincre des amis et autres membres de supprimer eux aussi leur profil Facebook, en échange de points.

Ce système permet d’apparaître, en cas de gros scores, dans le top 100 des “utilisateurs suicidés” les plus influents.

Une initiative qui menace Facebook ?

Seulement, cette initiative farfelue et plutôt bon enfant, lancée par un collectif baptisé Les Liens Invisibles, qui se qualifie de “groupe artistique imaginaire” italien, ne plaît pas du tout à Facebook, qui compte aujourd’hui plus de 350 millions de membres.

Depuis le 16 décembre, le site communautaire américain a pris une mesure radicale : bloquer automatiquement tous les liens et contenus Seppukoo échangés sur le réseau par les utilisateurs de Facebook.

Le réseau social songe même à aller plus loin : si Seppukoo.com ne cesse pas ses actions de désactivation de comptes, les avocats de Facebook pourraient rapidement lancer “une actions légale”, rapporte le quotidien Libération.

Facebook explique ainsi que Seppukoo ne respecte pas la confidentialité des informations privées en utilisant les login et mots de passe Facebook de certains membres.

“Seppukoo.com […] n’extorque aucune donnée privée de Facebook. Ce sont les utilisateurs qui nous les confient volontairement, en accord avec les conditions d’utilisation”, a expliqué le groupe Les Liens Invisibles à Libération.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur