Série d’infortunes pour Intel

Mobilité

Résultats financiers en baisse, erreurs stratégiques, mauvaises analyses du marché, nouvelles technologies de pointe qui tardent à arriver… Intel traverse une mauvaise passe. Mais compte bien sur le succès du Pentium 4 pour s’en sortir.

Intel vient de publier ses résultats financiers pour le premier trimestre 2001. Ils ne sont pas très bons. Les 6,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires réalisés sont en baisse de 16 % par rapport à la même période l’année dernière, et de 23 % par rapport au trimestre précédent. Plus grave, les bénéfices nets, qui s’élèvent à 1,1 milliard de dollars, connaissent une chute de 64 % par rapport à 2000. Chaque action dégage 0,16 dollar contre 0,43 précédemment, soit moins 63 %. Les actionnaires vont encore râler. Pour toute réponse, le fondeur de Santa Clara attend entre 6,2 et 6,8 milliards de dollars de revenus pour le deuxième trimestre 2001. Mais les dépenses seront à la hauteur des recettes. Elles devraient se monter à 7,5 milliards de dollars pour l’année entière et seront notamment consacrées au développement de la gravure en 0,13 micron sur des galettes de silicium de 300 millimètres de diamètre (voir édition du 4 avril 2001).

Pénurie de Pentium III Mobile à 1 GHz

Des résultats qui, s’ils sont loin d’être catastrophiques (après tout Intel gagne encore de l’argent, ce qui n’est pas le cas de tout le monde…), pourraient s’aggraver dans les mois qui viennent. Selon notre confrère américain ZDNet, Intel se trouverait aujourd’hui dans l’impossibilité de livrer les Pentium III Mobile à 1 GHz et cela un mois après sa sortie (voir édition du 19 mars 2001). Le fondeur justifie la pénurie en déclarant que la demande, inhabituelle, a dépassé les prévisions. Justification désapprouvée par les intégrateurs qui estiment, eux, que la demande correspond bien à leurs prévisions. Toujours est-il qu’Intel pourrait ne pas être en mesure de fournir le plus puissant des processeurs pour mobiles avant fin mai alors qu’il se trouve en situation de quasi-monopole sur ce secteur. AMD ne proposera pas avant juin son Athlon Mobile à 1 GHz. Intel a semble-t-il raté l’occasion d’en profiter.

Si le numéro 1 mondial des processeurs a longtemps profité de son avance technologique en termes de fréquence sur son concurrent direct AMD, la compétition se joue désormais sur la finesse de la gravure. Le 0,13 micron est la prochaine étape. Et les premiers processeurs à en bénéficier devraient voir le jour dans le courant de l’année même si, selon The Register, la majorité de la production s’effectuera toujours en 0,18 jusqu’à fin 2001 au moins. Intel France confirme d’ailleurs l’arrivé du Tualatin (un Pentium III gravé en 0,13) pour le milieu de l’année et d’un P4 en 0,13 pour le dernier trimestre.

Intel mise sur de nouveaux produits

Selon Craig Barrett, le président d’Intel, l’avenir de la société se joue sur le développement de nouveaux produits. “Nous sommes convaincus que nos investissements dans la recherche de nouvelles unités de production et le développement de nouvelles technologies constituent la stratégie gagnante”, a-t-il déclaré à l’occasion de la publication des résultats du groupe. Mais l’avenir immédiat passe avant tout par le succès du Pentium 4. Une version en 1,7 GHz doit sortir dans les prochains jours.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur