Serveur dédié : OVH relance l’offensive sous la bannière Kimsufi

Data-stockageEntrepriseMobilitéStockage
ovh-kimsufi

L’hébergeur dévoile une nouvelle gamme de serveurs dédiés. De quoi faire sortir la concurrence de la torpeur de l’été.

OVH bouscule le marché de l’hébergement avec une nouvelle gamme de serveurs dédiés baptisée Kimsufi.

Une offre d’entrée de gamme à partir de 2,99 euros HT seulement par mois (facturation sur trois mois dans ce cas pour éviter des coûts bancaires trop importants).

“Les livraisons de serveurs vont commencer dès le début de la semaine prochaine”, assure Octave Klaba, Directeur général du groupe OVH, dans une contribution sur le forum utilisateurs du groupe.

L’hébergeur, qui vient d’inaugurer un nouveau méga data center à Gravelines, veut marquer les esprits : “trois fois moins chère que les solutions concurrentes”.

C’est à dire principalement Online.net (groupe Iliad) qui avait relancé une offensive fin juin mais aussi Amen ou 1&1.

Issue de sa propre division R&D (hardware, routage,alimentation…), l’offre Kimsufi à bas coût conviendrait aux administrateurs systèmes qui cherchent un serveur pour effectuer des tests et des développements et réaliser des commandes à distance (installer un bureau par exemple).

Mais, a priori, l’offre ne comporte pas de dimension supports.

Positionné entre le semi-pro et le grand public, Kimsufi peut également servir de petit serveur dans une configuration cloud privé (externalisation des données sur un serveur dédié).

Bref, “tout le monde a besoin d’un petit serveur sur le Net pour faire 2 ou 3 trucs totalement indispensables”, commente Octave Klaba.

Il préfère sûrement annoncer ce type d’offre agressive sur le marché plutôt que d’énoncer les mesures de sécurité IT prises après un piratage de base de données signalé en début de semaine sur son système d’administration.

————

Quiz : Connaissez-vous vraiment le cloud ?

—————–

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur