Serveurs : IBM et Dell marquent des points

Cloud

La reprise du marché des serveurs ne profite pas à tout le monde. Au 1er trimestre, IBM et Dell sont les grands vainqueurs alors que HP et Sun déçoivent.

Alors que le marché des serveurs redémarre après deux années de crise (voir édition du 27 février 2004), il est intéressant de voir quels sont les segments et les constructeurs qui profitent de cette reprise. Le cabinet d’études Gartner, qui livre ses chiffres pour le premier trimestre 2004, signale sans surprise la forte progression de Dell. Avec une hausse de 24,8 % de ses ventes, lesquelles ont atteint 1,17 milliard de dollars, le spécialiste de la vente directe est désormais au coude à coude avec Sun Microsystems pour la troisième place. Les ventes de Sun ont en effet une nouvelle fois décliné de 12,5%, elles sont désormais à peine supérieures à celles de Dell, à 1,22 milliard de dollars. Et aux Etats-Unis, où la reprise des investissements informatiques des entreprises est très nette, Dell devance désormais Sun, loin derrière IBM et HP qui se disputent la première place.

Une croissance mondiale de 9,3 %

Ce trimestre, IBM a repris l’avantage sur HP grâce à une croissance de ses ventes de 16,7 %, à 3,63 milliards de dollars. HP, de son côté, affiche une croissance de seulement 6,2 %, réalisant un chiffre d’affaires de 3,07 milliards de dollars. A noter que la croissance de HP est inférieure à celle de l’ensemble du marché qui est, ce trimestre, de 9,3 %, à 11,81 milliards de dollars. Ce qui signifie que HP perd des parts de marché. HP et Sun font donc figure de perdants. Quant aux segments les plus dynamiques, ce sont comme toujours les serveurs Linux, dont les ventes ont progressé de 57,3 % pour atteindre 1,02 milliard de dollars, et les serveurs Windows qui, avec des ventes en hausse de 19,5 % atteignant 4,13 milliards de dollars, constituent le segment le plus important. Comme toujours ce sont les serveurs coûtant moins de 5 000 dollars qui arrivent en tête des ventes. A noter cependant la belle performance du très haut de gamme avec des ventes en hausse de 12 %, à 1,7 milliard de dollars. Cette hausse est en grande partie due aux efforts d’IBM pour moderniser ses mainframes (voir édition du 7 avril 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur