Serveurs : le Mac se met en racks

Cloud

Malgré son actuelle baisse de régime, le marché des serveurs est l’un des plus actifs et prometteurs. Depuis l’abandon des serveurs A/UX, Apple se contente d’équiper de simples PowerMac G4, sans tolérance de pannes, sans système RAID et encore moins de solution en racks. Des petits Français ont trouvé la solution.

On ne peut pas dire que la dernière annonce d’Apple sur les serveurs G4 rassurent les administrateurs réseaux. On attend avec impatience un vrai serveur digne de ce nom pouvant exploiter les capacités de Mac OS X Server, le système d’exploitation serveur de la Pomme. Un des problèmes principaux étant que la firme de Cupertino ne propose comme serveur que de classiques G4, qui occupent bien trop de place pour être une solution viable pour les entreprises ayant besoin de plusieurs machines. Afin de pouvoir constituer des armoires de serveurs Mac, ou des racks selon la terminologie anglo-saxonne, il fallait les fabriquer soi-même. Une jeune société française, adnX, propose une solution originale et assez séduisante.

AdnX est partie du constat que l’on peut utiliser les portables Apple comme des serveurs en les équipant de Mac OS X Server. L’avantage des derniers iBook et PowerBook Titanium réside dans leur épaisseur. Cette caractéristique permet d’occuper un minimum d’espace dans une armoire informatique. L’emploi d’un Titanium équivaut à un Rack 1U, soit 4,4 cm de hauteur de tiroir. Or, chez un hébergeur, la location d’un emplacement de serveur se fait aussi sur le nombre d’emplacements occupés. Le rack est un tiroir équipé d’une serrure pour en verrouiller l’accès. Il est compatible avec les armoires informatiques de 19 pouces. L’autre originalité de cette offre est de proposer du prêt-à-l’emploi : on achète, on configure, on installe. Le tiroir contient un portable (iBook ou Titanium) avec le système voulu (Mac OS 9 ou X Server). Pour faciliter la connexion, la face arrière du rack possède les connecteurs d’alimentation et réseau. Un rack 6U utilisant un PowerMac G4 sera disponible en octobre prochain. Les prix de base vont de 1 796 euros (11 780,99 francs) pour la version iBook à 2 779 euros (18 229,05 francs) pour le Titanium. Divers services complémentaires sont disponibles dont une garantie sur site de trois ans ou l’ajout d’un disque dur FireWire.

Administrable à distance

AdnX vise les TPE et PME et toute société souhaitant utiliser une solution “rackable” pour optimiser la sécurité et l’espace. La société se pose en leader dans l’univers Mac dans le domaine des réseaux, la concurrence y étant inexistante. AdnX met en avant les capacités Unix de Mac OS X Server et surtout ses capacités d’administration à distance : normalement, il n’est pas nécessaire d’ouvrir le rack pour la moindre configuration. Pour les responsables de la société, les portables à la Pomme sont suffisamment puissants et équipés pour se transformer en serveurs Web ou en serveurs de fichiers.

Pas d’illusion toutefois, un portable, même un G4 Titanium, ne saurait servir de serveur pour des applications critiques (services bancaires, courtiers en ligne, etc.). On ne dispose pas de système RAID ou de tolérance de pannes. La solution d’adnX convient à de petits réseaux ou des serveurs Web non critiques. AdnX montre du doigt l’incapacité actuelle d’Apple à investir le marché des entreprises et à proposer des solutions comparables à celles de Dell, HP ou IBM. En insistant sur le fait que Mac OS X Server vaut largement un Linux ou un Windows 2000 Server.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur