Serveurs d’applications : IBM dame le pion à BEA

Cloud

En 2002, BEA Systems, le roi des serveurs J2EE, a perdu sa couronne au profit d’IBM, révèle le Gartner Group. Avec l’émergence de produits Open source, ce marché se prépare à des jours difficiles.

D’après le Gartner Group, IBM est désormais le leader des serveurs d’applications J2EE et devance pour la première fois BEA Systems. En 2002, la part du marché de Big Blue est en effet de 37 %, contre 31 % en 2001. Dans le même temps, celle de BEA Systems a glissé de 34 % à 29 %. A eux deux, ils détiennent donc les deux tiers de ce marché. Les suivants sont Sun Microsystems, qui est pourtant l’inventeur de Java, avec une part de marché de seulement 4 %, et Sybase (2 %). Globalement, le marché des serveurs d’applications est évalué par Gartner à 1,1 milliard de dollars. C’est un secteur de l’informatique qui a décollé en 1999 et connu une très forte croissance en 2000 et 2001, avant de marquer le pas en 2002 avec une croissance de seulement 2 %, alors que la croissance annuelle moyenne était de 43 % les années précédentes.

Face à cette situation, les éditeurs ont enrichi leur produit de base ? le serveur Java – de fonctionnalités complémentaires, typiquement un serveur d’intégration et une infrastructure de portail. Sur ce marché des serveurs d’applications J2EE “enrichis”, IBM est également le leader avec une part de marché de 20 %, devant BEA (11 %) et Oracle (5 %). Sur les domaines spécifiques de l’intégration applicative et des portails, IBM occupe de même la première place, devant Tibco et WebMethods pour le premier et SAP et BEA pour le second. Quant à l’avenir, Gartner se veut prudent. Le cabinet pointe le succès grandissant des produits Open source comme JBoss. D’autre part, le couplage du serveur d’applications avec le système d’exploitation, comme le pratiquent Sun Microsystems et Microsoft, va de même exercer une forte pression sur les prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur