Serveurs : IBM déloge HP de sa position de leader

Cloud
gros serveur IBM HP

Selon IDC, le marché mondial des serveurs a repris des couleurs sur fond d’essor du cloud. IBM passe devant HP en haut du classement des constructeurs.

A l’échelle mondiale, le deuxième semestre a été florissant pour les acteurs du marché des serveurs.

A en croire une analyse du cabinet IDC, IBM s’offre même la première place aux dépens de HP.

Dell et Oracle complètent le wagon de tête.

Sur un segment qui a connu, en un trimestre, une croissance de 8,5% à 2,1 millions d’unités, IBM s’octroie désormais 30,5% des parts de marché, contre 28,9% il y a un an.

En revanche, le ressort casse pour HP, qui connaît un recul de 32,2% à 29,8% en volume. L’étude ne divulgue toutefois pas le chiffre de ventes en dollars.

Néanmoins, elle pointe du doigt une pénurie de solutions logicielles chez HP, élément dit déterminant “pour concurrencer son grand rival [IBM]“.

L’acquisition toute fraîche d’Autonomy (pour plus de 10 milliards de dollars) et l’abandon programmé du marché des ordinateurs personnels y sont certainement liés.

Silicon.fr note que cette progression, uniforme, “concerne toutes les régions du monde“.

Donnant l’exemple des dossiers médicaux numérisés par les hôpitaux, les analystes invoquent le cloud computing comme principal facteur explicatif de cette embellie.

Les entreprises seraient en effet de plus en plus nombreuses à “déplacer leurs opérations sur des bases de données et des applications connectées à Internet“.

Mais le contexte économique morose ne serait pas favorable à une continuité de la conjecture actuelle. On doit donc s’attendre à un recul imminent des ventes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur