Serveurs : Linux progresse en EMEA

CloudDatacentersServeurs
serveurs-emea-t1-2015
2 21

IDC constate une montée en puissance de Linux – et, dans une moindre mesure, d’ARM – sur le marché des serveurs en zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).

Malgré les hausses de prix appliquées par les fournisseurs pour compenser la baisse de l’euro face au dollar, la demande n’a pas fléchi au 1er trimestre 2015 sur le marché des serveurs en zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).

Pour IDC, cette dynamique est essentiellement liée à de nouveaux projets de déploiement cloud, ainsi qu’à des mises à niveau d’infrastructures sur les dernières générations de puces x86, tout particulièrement dans les plus grandes entreprises.

La plupart des constructeurs ayant connu un déclin de leurs ventes en 2014 ont su remonter la pente en étoffant leur réseau de partenaires. La montée en puissance des ODM ( « Original Design Manufacturers », qui fabriquent des produits en marque blanche) fragilise néanmoins leur position, tout comme la concurrence qui émerge sur certains marchés de niche touchant les verticales métiers.

Au global, le marché enregistre des progressions annuelles de 6,3 % en valeur (3 milliards de dollars ; + 29,2 % si l’on parle en euros) et de 3,5 % en volume (557 182 unités). Sur ce dernier point, c’est le quatrième trimestre consécutif de croissance.

L’un des faits marquants, c’est cette première hausse depuis plus de 5 ans pour les serveurs non équipés en x86 : + 2 % en valeur, à 526,2 millions de dollars. Les serveurs RISC gagnent un peu de terrain, surtout grâce aux serveurs ARM, dont les ventes en volume doublent sur l’année (+ 102,4 %)… mais qui représentent encore moins de 1 % du marché global.

La progression est plus nette pour Linux : + 15,9 % en Europe de l’Ouest pour les ventes de serveurs équipés d’un OS basé sur ce noyau. Lequel se révèle, selon IDC, de plus en plus attractif pour le cloud, le calcul haute performance (HPC) et le big data.

Si l’on exclut l’Europe de l’Ouest, la dynamique n’est plus la même : – 2,4 % pour le marché en valeur, à 677,84 millions de dollars (et – 4,4 % pour le segment x86, faute de gros projets). Tirée vers le bas par la Russie, l’Europe centrale et de l’Est (- 14,9 %, à 301,69 millions de dollars) est dépassée par le Moyen-Orient et l’Afrique (+ 10,7 %, à 376,15 millions de dollars).

Au classement des constructeurs, HP reste leader avec 1,087 milliard de dollars de CA (- 0,5 % d’une année sur l’autre), soit 35,1 % du marché. Dell s’accroche à la deuxième place avec 17,2 % du marché (+ 10,1 % de CA, à 534 millions). Suivent IBM (11,1 % du marché ; CA en recul de 39,5 %), Lenovo (7,5 % du marché) et Cisco (6,9 %).

Crédit photo : l i g h t p o e t – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur