Serveurs : Unix domine, Windows NT menace

Cloud

Selon une étude du cabinet IDC, le marché des serveurs restera le fief d’Unix jusqu’en 2003. Le système d’exploitation de Microsoft devrait toutefois progresser fortement pour occuper 30% du secteur d’ici quatre ans.

D’après les chiffres d’IDC, la palme de la croissance des systèmes d’exploitation dédiés aux serveurs reviendra haut la main à Windows NT durant les prochaines années. D’après les projections du cabinet, les parts de NT (en valeurs) passeront de 13,8% en 1998 à 30% en 2003 sur le marché mondial des serveurs. Unix continuera d’occuper la première position avec 41% du marché global, lequel atteindra presque 90 milliards de dollars. Placé en marge des six systèmes d’exploitation étudiés (NetWare, NT, Unix, OpenVMS, OS400 et OS390), Linux occupera selon IDC une place bien plus importante sur les ordinateurs de bureau domestiques qu’au sein des serveurs d’entreprises. Ce qui ne l’empêche pas de répondre dès aujourd’hui de manière satisfaisante à des applications ciblées (voir édition du 2 juillet 1999)

Pour en savoir plus : http://www.idc.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur