Services financiers : Bruxelles veut s’appuyer sur les FinTech pour ouvrir le marché

E-paiementGouvernanceJuridiqueMarketingRégulations
commission-europeenne-services-financiers-fintech

La Commission européenne ouvre une consultation publique spécial FinTech, sur fond de plan d’action pour dynamiser le marché des services financiers.

L’innovation joue un rôle moteur dans l’accès aux services financiers, notamment par le biais de FinTech.

La Commission européenne vient de présenter un plan d’action dans ce sens pour disposer plus facilement d’un compte bancaire, d’une assurance automobile ou pour faciliter un transfert d’argent.

En l’état actuel, les usages restent à l’échelle nationale. Seuls 7 % des consommateurs achètent des services financiers dans un autre État membre de l’Union. Alors qu’en principe, tout  consommateur devrait être en mesure de choisir ses services et produits au niveau de l’UE.

Ce plan d’action s’oriente dans trois directions : « renforcer la confiance des consommateurs » pour favoriser l’émergence d’un marché intra-communautaire de services financiers, « réduire les obstacles légaux et réglementaires », favoriser la coopération avec le secteur privé pour renforcer la vérification de l’identité des clients (KYC).

En complément, la Commission européenne souhaite favoriser l’éclosion d’un écosystème dense FinTech en s’appuyant sur trois principes : neutralité technologique avec la garantie de l’innovation et de cadre de concurrence équitable, proportionnalité des règles (adaptation en fonction des modèles d’entreprise, tailles et activités des entités), nécessité de respecter la transparence vis-à-vis des consommateurs avec le respect de la vie privée et la sécurité des données.

Une nouvelle consultation publique FinTech est lancée dans ce sens (accessible en fichier PDF). Elle s’étale jusqu’au 15 juin 2017. 

Une consultation avait été initiée en décembre 2015, sous la forme d’un livre vert consacré au marché européen des services financiers aux consommateurs (assurances, crédits hypothécaires, prêts, paiements et comptes bancaires). Elle avait recueillie 428 contributions.

(Crédit photo : © European Union , 2017   /  Source: EC – Audiovisual Service   /   Photo: Silvère Gérard)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur