Services informatiques : Dell veut se démarquer de HP et d’IBM

Cloud

Avec le rachat de Perot Systems, Dell rentre définitivement dans la sphère des services informatiques. En s’appuyant sur un réseau de partenaires et de distributeurs, le constructeur va se mesurer à IBM et HP.

Initialement positionné dans le hardware, Dell souhaite maintenant “accroître sa présence dans le monde des services informatiques, que ce soit à destination des grands comptes ou des PME”, comme l’a précisé Dolph Westerbros, vice-président de la branche Solutions & Services de Dell pour la région EMEA, lors d’une table ronde. Car il s’agit de séduire un marché professionnel où les positions du constructeur américain sont moins solides que sur le secteur grand public.

Première illustration, de taille, de cette nouvelle volonté : le très récent rachat de la SSII Perot Systems, pour 3,9 milliards de dollars, qui va permettre à Dell de rapidement compléter son offre globale de solutions, même si, dans un premier temps, les Etats-Unis seront plus favorisés que l’Europe. Une manière de ne pas se laisser distancer par HP qui a amorcé lui aussi le virage des services informatiques via l’acquisition d’EDS.

Un rachat d’envergure pour asseoir sa crédibilité

L’acquisition de Pero Systems devrait ainsi donner “plus de crédibilité à Dell sur le marché des services”, explique Dolph Westerbos. “Nous cherchons aussi à nous différencier de HP et d’IBM”, ajoute-t-il. Ainsi, l’optimisation des processus métiers (BPO- Business Process Optimization) n’est pas encore une priorité de Dell, contrairement aux offres forts mises en avant par ses concurrents.

Le constructeur mise avant tout sur une stratégie de gestion des infrastructures et d’automatisation des processus, tant dans les datacenters que sur les postes clients, qui lui permettent de conclure des partenariats avec Cap Geminin et Atos Origin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur