Services IT : les acteurs européens plus chers mais aux compétences reconnues

Mobilité

Selon KPMG, les fournisseurs européens de services IT vont surfer sur la
croissance du marché car leurs clients, fidèles, augmentent leurs dépenses.

L’institut KPMG vient de publier la deuxième édition de son étude dédiée au marché informatique en Europe. La première édition, réalisée en décembre 2005, avait montré que les entreprises européennes du secteur informatique rencontraient quelques difficultés à lutter contre la concurrence dans un contexte de mondialisation. Notamment sur les marchés étrangers où la compétitivité se joue essentiellement sur les prix des produits et services.

Avec cette deuxième parution (avec 109 responsables informatiques interrogés, voir méthodologie en bas de l’article), on s’aperçoit que le problème lié au coût de production n’a pas disparu. Cependant, il semble aujourd’hui être pondéré par certaines qualités que les entreprises clientes leurs prêtent, notamment en excellence technologique, en connaissance de leurs besoins, en support client et en capacité d’innovation. Des compétences qui leur apportent une plus grande fidélité.

Loin d’être pessimiste, KPMG estime que les prestataires européens enregistrent une croissance certes modérée mais stable, générée essentiellement grâce à la fidélité de leurs bases clients. Cette hausse devrait toutefois s’accentuer. Deux raisons tendent à le prouver.

D’abord, le marché IT va connaître une accélération de sa croissance. Selon IDC, le marché des produits et services informatiques en Europe occidentale a représenté 280 milliards d’euros en 2006, soit une hausse de 4,1% (progression plus lente que les années précédentes). IDC estime que la croissance devrait atteindre cette année 5,3% et de 6,4% en 2008.

Les opportunités IT en Europe centrale et de l’Est

KPMG corrobore ces résultats : 53 % des responsables informatiques interrogés devraient croître leur demande en prestations de services. Quels domaines seront concernés ? C’est assez divers puisque cela va des services informatiques en passant par la fourniture de produits mobiles (PDA, smartphones, etc.) et les développements de progiciels. En outre, 90% des directeurs informatiques interrogés souhaitent faire appel à des entreprises locales dans ce cadre. Et pourquoi pas leurs prestataires habituels ?

Deuxième raison à la très probable accélération de la croissance, les pays du centre et de l’est de l’Europe sont des marchés en plein essor avec de nombreuses opportunités à saisir. En 2009, ils représenteront un marché de 54 milliards de dollars, soit un montant deux fois supérieur à celui de 2004, selon IDC.

KPMG estime que les entreprises du secteur IT devront s’appuyer sur leur haut niveau d’innovation pour remporter des parts de ces nouveaux marchés en devenir.

109 responsables IT interrogés par KPMG
Cette étude annuelle, publiée par KPMG, est menée par sa division d’intelligence économique auprès de 109 responsables IT répartis sur 20 pays d’Europe (notamment le Royaume-Uni, l’Italie, la Suisse, les Pays-Bas et l’Espagne) et une demi douzaine de secteurs d’activité (finance, prestation de services, technologie, production et secteur public). 63% des entreprises ayant répondu réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 500 millions d’euros et 45% plus d’un milliard d’euros.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur