Services mobiles : NTT Docomo vise Buongiorno en Europe

Marketing

Le premier opérateur de téléphonie mobile japonais lance une OPA sur le fournisseur italien de services mobiles. L’opération pourrait s’élever à 224 millions d’euros.

NTT Docomo, premier opérateur de téléphonie mobile japonais, lance une une offre publique d’achat (OPA) sur Buongiorno, fournisseur de services et contenus sur mobile (applications, paiements avec Cashlog, divertissement…) d’origine italienne.

La transaction pourrait s’élever à 224 millions d’euros si l’opération arrive à son terme, selon le communiqué.

NTT Docomo, qui n’a pas actuellement d’assise au sein du capital de Buongiorno, propose 2 euros par action ordinaire.

L’opérateur de téléphonie mobile déclarera l’offre réussie si deux tiers au moins des titres lui sont apportés après une période 25 jours durant laquelle celle-ci sera ouverte, selon un communiqué.

Mauro Del Rio, Président et fondateur de Buongiorno, a déjà promis de céder sa participation dans le cadre de cette opération(il détient 20% du capital).

Pour le groupe japonais acquéreur, l’objectif est de consolider ses forces dans les services mobiles et d’étendre son influence en Europe.

La création de Buongiorno remonte à avril 1999. La société, cotée à la Bourse de Milan, dispose de 848 salariés à fin 2011.

Son chiffre d’affaires s’élève à 228,6 millions d’euros en 2011 pour un résultat opérationnel de 7 millions d’euros.

En août 2011, l’éditeur italien a annoncé qu’il se désengageait des activités BtoB (marketing mobile, programmes de fidélisation pour les opérateurs mobiles, de la publicité, de la messagerie et des applications sur mobiles).

Cela se concrétise sous la forme d’une nouvelle société, détenue à 60% par Francisco Partners (Buongiorno détenant le reliquat du capital).

Place au BtoC donc. Dans cette logique, Buongiorno a procédé au rachat de Dada.net (produits de personnalisation pour téléphones mobiles).

Dernier mouvement recensé en avril dernier : Buongiorno a lâché l’agence Diora News.

Ce fournisseur de contenus pour la téléphonie mobile, basé à Paris, a été repris par l’agence de presse allemande DAPD (via sa filiale française Sipa News).

Le montant de l’opération n’a pas été révélé officiellement mais le quotidien économique allemand Handelsblatt évalue le deal dans une fourchette 1 à 5 millions d’euros.

Crédit photo : ©-Fenton-Fotolia.com_


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur