Services Web : un pas de plus vers l’interopérabilité

Mobilité

Sun vient de faire son entrée au sein du conseil d’administration de l’organisme WS-I chargé de promouvoir l’interopérabilité des services Web.

Sun vient d’annoncer qu’il rejoignait enfin le consortium WS-I (Web Services Interoperability). L’organisme créé à l’initiative de Microsoft et d’IBM a pour objectif de promouvoir l’interopérabilité des services Web entre des plates-formes, des systèmes d’exploitation et des langages de programmation distincts. Le WS-I, lancé en février dernier, concerne l’ensemble de l’industrie et collabore avec des organisations normatives. Plus de 100 entreprises ont d’ores et déjà rejoint le WS-I, dont France Télécom.

L’arrivée tardive de Sun au sein de cette alliance a été retardée, notamment parce qu’il ne lui a pas été possible de siéger au conseil d’administration de la même manière que les membres fondateurs (IBM, Microsoft, BEA, Oracle, Intel, SAP). Les problèmes semblent avoir été levés. La WS-I a en effet annoncé la semaine dernière la création de deux nouveaux sièges au conseil d’administration.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur