SFR a sérieusement pâti de l’arrivée de Free Mobile

OpérateursRégulationsRéseaux

Arrivée de Free Mobile et de ses offres attractives, baisses de tarifs imposées par les régulateurs… Résultat : SFR a perdu 274 000 clients mobiles et accuse un chiffre d’affaires en recul de 4,2 % par rapport au premier trimestre 2011.

La publication des résultats du premier trimestre 2012 de Vivendi nous apprend que sa filiale SFR a perdu 274 000 clients sur la période. Soit plus que les 208 000 évoqués courant mars. Mais le trimestre n’était pas terminé. Au 31 mars, l’opérateur compte 20,84 millions d’utilisateurs.

Le tableau n’est néanmoins pas si sombre. L’opérateur a ainsi amélioré sa base de clients abonnés (donc sources de revenus réguliers pour l’entreprise). Près de 16,3 millions de clients fidèles sont revendiqués par SFR. Soit une augmentation de 2,4% de cette base de clientèle.

La concurrence du régulateur

« Dans un marché du mobile qui se transforme, la situation commerciale de SFR ainsi que le rythme des départs (“churn”) et des arrivées des clients se rapprochent de leurs niveaux antérieurs”, commente Vivendi dans son communiqué. “Ainsi à fin avril, le parc d’abonnés mobile est en hausse par rapport à fin mars. »

SFR fait évidemment référence à l’arrivée de Free Mobile en début d’année, qui a chamboulé le marché des opérateurs et accentué la pression tarifaire.

Si celles-ci n’ont pas encore d’impact sur les revenus du premier trimestre, « les différentes baisses de tarifs imposées par les régulateurs ont en revanche fortement pesé sur le chiffre d’affaires de SFR ».

À 2,93 milliards d’euros, il accuse un recul de 4,2% par rapport au premier trimestre 2011. Sans ces baisses réglementaires, le CA resterait stable, précise l’entreprise.

Les résultats sont essentiellement impactés par la baisse annuelle de 6,8% de l’activité mobile (1,99 milliard). Et un recul de 7% pour les services mobiles (1,86 milliard).

Des baisses insuffisamment compensées par la hausse de 3,6% du CA de l’activité data mobiles. À noter que le parc de téléphones des abonnés est désormais composé de 43% de smartphones contre 31% il y a un an.

Près de 5 millions de Neufbox

Les activités fixes restent à peu près stables. Avec 4,994 millions de clients Neufbox, les revenus de l’activité accusent un léger recul de 0,5 % alors qu’elle tend à la hausse (0,8 %) sur les 12 derniers mois et redevient positive fin avril, affirme l’entreprise.

SFR se félicite des 122 000 nouveaux clients nets Neufbox Evolution au cours du trimestre (sur un total de 711 000 clients). Et l’offre multi-pack quadruple play compte désormais 1,4 million de souscripteurs.

Cela se traduit par une légère hausse annuelle de 0,3% à 991 millions d’euros (1,2% sans les effets de régulation). Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) s’établit à 561 millions d’euros, en recul de 0,9% par rapport au premier trimestre 2011.

23 nouvelles villes en fibre optique en 2012

Malgré ces résultats en retrait, SFR compte maintenir ses investissements dans son réseau mobile 3G en généralisant le 21 Mbit/s, et en construisant son réseau 4G dont les premières offres sont attendues pour début 2013.

L’opérateur annonce également qu’il commercialisera des offres très haut débit en fibre optique (FTTH) dans 24 nouvelles villes et investira dans le déploiement en propre de la fibre optique dans 23 villes en zone moins dense.

 

 

Crédit image : © vege – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur