SFR accélère dans la TV et la vidéo au nom de la convergence

MarketingMobilitéOpérateursRéseauxSocial Media
sfr-convergence-media-tv-video
2 4

Avec les ressources de NextRadioTV et d’Altice, SFR amplifie ses efforts dans les contenus médias, l’audiovisuel avec de nouvelles chaînes (avec un focus sport) et la vidéo.

SFR est-il en train de créer un nouveau profil d’acteurs ? « Opérateur de contenus ».

Dans une vision de convergence télécoms-médias poussée par la maison-mère Altice, SFR s’est rapproché de NextRadioTV (BFM, RMC…) et intègre la branche médias Altice Media Group France (incluant L’Express et Libération).

Au-delà des questions d’organisation, c’est l’offre de contenus qui évolue fortement.

Sur ce volet de la convergence télécoms-médias, pourquoi le nouveau SFR de l’ère Drahi devrait réussir par rapport au SFR de l’ère Messier (l’ex-CEO de Vivendi qui détenait alors l’opérateur avait poussé également ce concept de convergence) ?

Le contexte a évolué et ça change tout, estime Michel Combes, P-DG du nouveau SFR qui a hérité du nouvel ensemble qui a fusionné avec Numericable : performance des technologies, puissance des réseaux et usage généralisé des services numérique.

C’est en tout cas un moyen que perçoit SFR pour se différencier dans le paysage des opérateurs télécoms.

Orange avait essayé mais a reculé depuis, se concentrant sur la distribution de contenus médias sans remonter à la production (sauf pour le cinéma avec Orange Studio).

A destination de ses clients, SFR propose un « Kiosque à domicile » pour un « accès en illimité à la presse » généraliste ou thématique en multi-écrans (avec une option hors connexion).

Naturellement, les titres d’ Altice Media Group France sont mis à contribution pour alimenter le service SFR Presse.

A  partir de mai, son accès sera gratuit pour les clients adoptant un certaine gamme de forfaits. Hors de la sphère de la clientèle SFR, il faudra débourser 19,99 euros pour y accéder.

De son côté, le concurrent Orange pousse l’offre kiosque ePresse.fr.

TV : SFR fan de foot

Parallèlement, l’opérateur télécoms étoffe son offre audiovisuelle, en exploitant les compétences acquises via Numericable.

Mais, pas seulement. Ainsi, dans le domaine du sport, Altice a acquis des droits de diffusion TV acquis par Altice au niveau national et international. Il va déployer d’ici la fin de l’été un bouquet de cinq chaînes 100% sport (« 100 disciplines, 1000 événements, 3000 heures de direct »…) avec des focus magazines télé.

Les nouvelles chaînes seront adressées aux fans de foot (avec SFR Sport1 pour accéder aux matches de la Premier League, le championnat professionnel au Royaume-Uni) mais aussi aux sports extrêmes voire les sports de combat et aux arts martiaux. Un canal TV privilégiera les meilleurs contenus de SFR Sport en qualité 4K (ultra haute définition).

NextRadioTV s’associe à cette vague de nouveaux contenus audiovisuels avec BFMTV Sport qui va démarrer le 7 juin (juste avant l’Euro 2016) et BFMTV Paris attendu en octobre.

SFR fournira également des efforts pour renforcer son offre de divertissement à destination des familles.

Il compte également s’appuyer sur son service de vidéo à la demande par abonnement (Zive), qui, à l’instar d’un Netflix, se met à la diffusion de séries inédites (comme « Medici : Masters of Florence » avec Dustin Hoffman diffusée en 4K) mais aussi à l’adaptation et à la co-production de séries en France (avec HOT, filiale d’Altice en Israël).

Intégrée dans les nouvelles offres multiplay de SFR, la plateforme SVoD revendique un million de clients. Toutes ces nouveautés « TV – vidéos » vont apparaître progressivement au cours des cinq prochains mois.

Les 18 millions d’abonnés SFR ou Numericable sont concernés en priorité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur