SFR peut avancer sans consolidation

Régulations
jean-yves-charlier-sfr

Jean-Yves Charlier, patron de SFR, évoque une possible mise en Bourse de l’opérateur. Un rapprochement avec Numericable n’est pas à l’ordre du jour.

SFR n’a pas vocation à se rapprocher d’un autre opérateur, estime Jean-Yves Charlier.

Dans une interview accordée au JDD, le nouveau P-DG de SFR assure qu’il existe une marge de manœuvre en restant indépendant. Même après la scission entre les activités médias et télécoms au sein du groupe Vivendi.

“Vincent Bolloré, actionnaire de Vivendi [et co-président du conseil de surveillance, ndlr], a dit qu’il resterait au capital de SFR (…). Nous n’avons pas besoin d’attendre une consolidation de l’industrie pour avancer”.

Un rapprochement avec Numericable, qui monte un dossier pour une introduction en Bourse, “n’est pas à l’ordre du jour.”

Néanmoins, Jean-Yves Charlier reste flou sur les perspectives. “Si SFR va en Bourse, toutes les options stratégiques seront ouvertes et nous aurons des moyens financiers.”

Sur la question des partage des réseaux mobiles, le patron de SFR considère que l’accord avec Bouygues sur les réseaux actuels et la 4G devrait permettre “d’économiser plusieurs centaines de millions d’euros d’ici à 2020”.

Tout en poursuivant : “Il nous donnera une meilleure couverture qu’aujourd’hui, aussi bonne que celle d’Orange.”

Elargir le champ à d’autres acteurs serait compliqué : “Notre axe avec Bouygues Telecom est clair. Free est, de son côté, déjà lié à Orange.”

Ce qui n’empêche pas des collaborations dans d’autres domaines comme la fibre. Ainsi, SFR a signé un accord pour déployer le très haut débit avec Orange.

Lundi matin, SFR a renové ses offres “Formules Carrées” en intégrant une dose de 4G et des “extras” (service tiers iCoyote, Napster, Canalplay, Gameloft, SFR Presse)  à partir de 30,99 euros.

———————–

Quiz : Connaissez-vous bien SFR ?

——————

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur