SFR lance ses coffrets WAP… Lockés

Cloud
Information - news

Baptisés “Pack W@P SFR”, l’offre s’articule autour des deux téléphonesMotorola Talkabout et Timeport. Au chapitre des contenus, les coffretsoffrent un accès privilégié mais non verrouillé au portail WAP Vizzavi. Côté passerelle en revanche, le “Wap Lock” est de mise. L’opérateur insistenéanmoins sur sa volonté de dialogue en la matière.

Un jour après le lancement officiel du portail WAP Vizzavi (Vivendinet/Vodafone), l’opérateur SFR (Cegetel) présente ses “packs W@P SFR” et “SFR Premier”. L’offre est articulée autour des nouveaux appareils bi-bande et tri-bande Motorola Talkabout et Timeport. L’appareil bi-bande Motorola Talkabout doté d’un grand écran et d’unvibreur est vendu 690 FTTC. Le Motorola Timeport tri-bande équipé d’un portinfrarouge avec reconnaissance vocale est commercialisé 1 490 FTTC. Laconnexion au service WAP est facturée au prix de la voix sur les forfaitsdes abonnés. Les packs offrent également un accès aux serveurs vocauxbaptisés “kiosque des services SFR”.Côtés contenus, les deux packs “W@p SFR” permettent d’accéder aux 200 sites du portailspécialisé Vizzavi. Précédemment baptisé MAP avant que France Telecom n’annonce le changement de nom du site d’itinéraires ITI pour “MAPPY”, Vizzavi offre un bouquet de services et d’informations personnalisables. Huit rubriques sont proposées par le service, en rapport avec l’information, le sport, la finance, les loisirs, les jeux, les voyages, les informations pratiques et les achats.Interrogé par nos confrères de France.internet.com sur la question du “WAP Lock”, SFR apporte des réponses sans ambiguïté. Côté contenus pas de verrouillage. En effet, trois choix seront proposés à l’abonné qui se connecte au service WAP de SFR : choisir Vizzavi comme portail par défaut, accéder à des signets qui recensent “ses sites favoris” ou changer complètement le portail d’accueil. Sur le terrain de la passerelle, SFR confirme en revanche le “WAP Lock”. Autrement dit, impossible de se connecter au Wap pour un autre fournisseur d’accès que SFR elle-même. L’opérateur indique toutefois être “ouvert” à toute proposition commerciale émanant de la concurrence. Des réunions de travail sont d’ailleurs prévues avec des opérateurs alternatifs. La première en date aura lieu avec Wappup, le fournisseur d’accès WAP qui a gagné l’action en justice contre FranceTelecom sur ce terrain (voir édition du 30 mai 2000).La logique des opérateurs n’en reste pas moins celle d’un verrouillage, qui offre l’avantage de faire gagner du temps et des parts de marché en écartantla concurrence. Une logique que Mr Martineau, Directeur du Marketingd’eBrands trouve condamnée à terme. “Posséder la passerelle WAP permet deproposer ses propres services personnalisés à l’abonné. Ce contrôlemonopolistique des plus gros opérateurs ne tiendra pas face à la décisionque doit rendre le Conseil de la Concurrence en septembre, ou aux positionsde l’Union Européenne”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur