SFR lance un RED sur la 4G

4GCloudMobilitéOpérateursRéseaux
4g-sfr-red

A compter du 14 janvier 2014, SFR intégrera un forfait 4G sans engagement dans son offre low cost RED. Comment l’opérateur se positionne-t-il par rapport aux offres récemment dévoilées par Free, Bouygues Telecom et Orange ?

A partir du 14 janvier 2014, les clients RED – du nom de la marque low cost lancée par SFR en réponse à l’offre de Free Mobile – auront accès au réseau 4G dans le cadre d’un forfait sans engagement à 25,99 euros TTC par mois.

La fiche d’information standardisée – document PDF, 3 pages – n’est pas encore mise à jour. L’opérateur ne compte pas tant se différencier avec les SMS, MMS et appels voix en illimité vers plusieurs destinations (France métropolitaine, départements d’outre-mer et Amérique du Nord), ni même avec l’enveloppe data de 5 Go (débit réduit à 128 Kbit/s au-delà), mais grâce à une stratégie axée sur les contenus.

SFR prend effectivement une initiative sans précédent en intégrant, dans son offre low cost, l’accès illimité à YouTube. “C’est l’un des usages les plus plébiscités par les clients“, résume Guillaume Butin. Le directeur marketing de SFR, cité par Les Échos, ajoute : “Sur notre cible de jeunes abonnés, YouTube représente un peu plus du tiers de la consommation des données“.

Cette approche, le deuxième opérateur français l’a déjà adoptée avec ses formules Carré 4G : chaque abonné peut choisir un service gratuit parmi la cartographie-GPS d’iCoyote, la musique en streaming de Napster, la vidéo à la demande de CanalPlay, les jeux vidéo de Gameloft et un kiosque de presse numérique.

Parallèlement à cette annonce, SFR officialise l’ouverture de son réseau mobile très haut débit sur la ligne A du RER parisien. Mais comment l’offre RED se place-t-elle face aux forfaits lancés dernièrement par les concurrents ?

sfr-red-4g

C’est un peu plus onéreux que chez Free Mobile, qui avait ouvert le bal en intégrant la 4G dans son forfait à 19,99 euros par mois (15,99 euros pour les abonnés Freebox dans la limite de deux lignes par foyer). A cette occasion, l’enveloppe data a été relevée de 3 Go à 20 Go pour les clients détenteurs d’un mobile compatible – avec toujours un débit réduit à 128 Kbit/s une fois le ‘fair use’ dépassé : voir la fiche tarifaire. Les autres prestations n’ont pas évolué :  appels voix vers les mobiles en France métropolitaine, aux États-Unis, au Canada et en Chine ; vers les fixes de plus de 100 destinations à l’international. Les SMS sont inclus pour la Métropole et les DOM.

free-mobile-4g

B&You fut le premier à réagir à cette offensive, le 16 décembre. La filiale de Bouygues Telecom intégrait alors la 4G dans deux de ses forfaits : 19,99 euros et 3 Go d’Internet mobile pour le premier ; 24,99 euros et 5 Go pour le second (débit réduit à 128 Kbit/s au-delà du plafond). Les appels voix – mais aussi visio – sont inclus en illimité vers les fixes de France métropolitaine et de 55 destinations dont les DOM. L’étendue géographique est plus limitée pour les mobiles, avec les États-Unis, le Canada et la Chine.

B&You se distingue aussi sur le volet des contenus avec l’application gratuite B.tv, qui permet, dans le cadre de la formule à 24,99 euros, de regarder la télévision en direct sur iPhone, Android et Windows Phone 8. Comme chez Free Mobile, il n’y a pas d’offre multiplay, mais le mobile peut être souscrit en parallèle de la box ‘Internet & Appels illimités’ à 15,99 euros par mois (uniquement en dégroupage total ; voir la fiche d’information).

b-you-4g

Si la 4G est disponible immédiatement chez B&You, elle ne le sera que le 9 janvier prochain chez Sosh (Orange). Une formule est concernée : celle affichée à 24,99 euros par mois pour des appels voix vers les fixes et voix/visio vers les mobiles en France métropolitaine, les SMS/MMS en illimité (voir les destinations sur la fiche d’information) et 5 Go de données. L’opérateur historique propose de coupler cette offre mobile à l’Internet fixe sans engagement pour 54,90 euros. Sa stratégie se porte moins sensiblement sur les contenus, mais plusieurs de ses services sont accessibles sans limite.

sosh-4g

En faisant preuve d’agressivité commerciale à l’heure d’ouvrir son réseau 4G au grand public, Free a chamboulé les plans de ses concurrents. Mais cette surenchère dans le low cost interpelle Arnaud Montebourg. Le ministre du Redressement productif estime que cette guerre des prix “pourrait faire un mort” parmi les opérateurs. Il se dit aussi inquiet des “dérives qui se font au détriment des producteurs”.

SFR

Image 1 of 13

SFR : le premier logo
1987 : la Compagnie Générale des Eaux crée la Société française du radiotéléphone (SFR). Il faudra attendre la libéralisation du marché sur le mobile pour que SFR prenne vraiment son essor (à partir de 1996).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien SFR ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur