SFR pourrait vendre en premier le Google Nexus One en France

CloudMobilitéOS mobiles

Pour la sortie de Nexus One, Google a conclu un accord avec Vodafone (qui détient une part de SFR). L’opérateur mobile français pourrait bénéficier d’une période d’exclusivité par ricochet.

Qui va vendre en premier le Google Nexus One en France ? SFR paraît bien placé. Mais, en l’état actuel, il refuse de confirmer les informations fournies par LePoint.fr.

Le site média assure que la commercialisation du nouveau smartphone de Google pourrait débuter en France avant la fin du premier trimestre.

Pour moins de 200 euros, SFR proposerait le Nexus One si le client s’engage sur deux ans et s’il adopte un forfait de type “Illimythics 3G +” (comptez plus ou moins 50 euros par mois). Néanmoins, l’AFP précise que les discussions avec Google sont en cours de finalisation.

Au niveau européen, Google a conclu un accord de commercialisation avec l’opérateur Vodafone d’origine britannique qui devrait se concrétiser dans le courant du printemps prochain.

La jonction est facile à faire : Vodafone est actionnaire minoritaire de SFR (filiale du groupe Vivendi).

De plus, SFR entretient des relations privilégiées avec les fabricants de terminaux mobiles qui poussent l’OS Google Android comme le taïwanais HTC.

Pour la sortie en France du HTC Magic en avril 2009, SFR avait bénéficié d’une période d’exclusivité.

Dans le prolongement de la sortie de Nexus One, Google a également annoncé qu’il comptait commercialiser le Nexus One par le biais de sa nouvelle boutique en ligne rassemblant une sélection de smartphones sous Android.

Le groupe Internet pourrait donc exploiter ce canal de distribution directe avec les consommateurs français pour écouler son nouveau smartphone dépourvu de cartes SIM ou d’offres mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur