SFR pousse son offre ADSL vers ses clients

Cloud

Couplée au service Happy Zone, l’offre ADSL de SFR s’adresse aux clients de
l’opérateur ayant sélectionné un forfait de deux heures et plus.

SFR n’est plus seulement un opérateur mobile. C’est désormais aussi un fournisseur d’accès Internet. L’annonce remonte au lancement de l’offre Happy Zone survenu le mois dernier mais c’est devenu une réalité sur le terrain : le 25 avril, SFR a débuté officiellement la commercialisation de son offre ADSL. Celle-ci s’adresse uniquement aux clients de SFR qui disposent d’un forfait de téléphonie mobile de 2 heures et plus.

L’offre ADSL intègre le service Happy Zone qui permet d’utiliser son téléphone mobile comme un combiné fixe dans un périmètre de 500 mètres autour de son domicile (2 km en zone rurale). La partie Internet est composée d’un accès à 20 Mbit/s (débit maximum selon l’éligibilité de la ligne), la téléphonie IP illimitée vers les téléphones fixes en France et 40 destinations internationales, et une offre télévisée de 36 chaînes gratuites (plus des bouquets payants). L’offre ADSL + Happy Zone, qui s’appuie sur le réseau de Neuf Cegetel (dont SFR est actionnaire à 40,5 %), est proposée pour 29,90 euros par mois en zone dégroupée ou 37,90 euros en zone non dégroupée. Elle supporte le dégroupage total. En revanche, le magnétoscope numérique est proposé en option pour 5 euros par mois.

La SFR Box, qui accompagne l’offre multi play, a été conçue par le constructeur français BeWan. Celui-ci vient d’ailleurs de présenter une passerelle résidentielle baptisée iBox capable d’offrir un ensemble de services et d’applications multimédia (partage de fichier et imprimante, accès aux fichiers par Internet…) et domotiques (contrôle de l’éclairage, du chauffage, etc.). Des possibilité que SFR exploite à travers un boîtier conçu sur mesure pour assurer un certain niveau de convergence entre les données Internet et mobiles. Il est ainsi possible de basculer le répondeur de la ligne fixe vers le mobile et d’y transférer également les e-mail sfr.fr, ou encore de gérer un seul répertoire de contacts entre les deux réseaux, etc.

Une offre convergente proche du quadriple play

Internet, téléphonie, télévision, mobilité… SFR affiche un souci de convergence qui ressemble fort au quadriple play tant annoncé mais qui peine à s’installer. “On est parti des usages pour définir les besoins “, explique-t-on du côté du service communication de SFR, “mais ce n’est pas tout a fait du vrai quadriple play”. Lier les usages des services Internet à la mobilité est en tout cas un bon moyen de fidéliser ses clients à l’heure où les opérateurs mobiles à réseaux virtuels (MVNO) poussent comme des champignons.

SFR insiste également sur la qualité de service. “Le modem s’installe en 8 minutes”, toujours selon l’opérateur mobile. En cas de besoin, le client bénéficie d’un service dédié censé répondre en moins de 1 minute, et, surtout, une équipe de 500 techniciens qui, pour 1 euro, interviennent à domicile pour l’installation de la solution (à condition de figurer parmi les 20 000 premiers souscripteurs). Image de marque oblige, SFR a blindé son offre afin d’éviter les écueils trop souvent vécus par les abonnés des opérateurs Internet installés. De quoi pousser quelques internautes à souscrire un forfait mobile chez SFR pour bénéficier de l’ADSL.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur