SFR utilise le levier de l’interopérabilité pour étoffer son réseau de hotspots

Mobilité

L’opérateur mobile a signé quatre nouveaux accords Wi-Fi avec Trustive, Meteor Networks, Wifirst et Visacom.

A l’occasion du Wi-Fi Day, SFR annonce qu’il intensifie sa politique d’interopérabilité dans le domaine de l’accès sans fil. L’opérateur mobile a signé un accord international dans ce sens avec Trustive, un prestataire télécoms d’origine néerlandaise qui exploite 8000 hotspots répartis dans 50 pays dans le monde (dont 13 pays européens).

Parallèlement, dans un registre plus franco-français, SFR a également signé un accord avec Meteor Networks, Wifirst, et Visacom. Ces trois opérateurs alternatifs s’impliquent dans le domaine du Wi-Fi. Ils sont membres de l’association française Wireless Link qui a vocation à promouvoir cette technologie d’accès sans fil (voir édition du 7 juin 2006).

Ces nouveaux partenariats permettent d’etoffer le parc de hotspots interopérables mis à la disposition des clients de SFR. A l’inverse, les trois opérateurs alternatifs sont certainement ravis de pouvoir draîner une clientèle en provenance du deuxième opérateur mobile sur le marché français.

Avec la connexion Wi-Fi par SFR, la boule anti-stress est offerte
Une petite surprise attendait les visiteurs qui se rendaient dans le quartier de La Défense dans la journée du 8 juin. Dans le cadre du Wi-Fi Day, une équipe d’animation commerciale de SFR a distribué aux passant des boules anti-stress estampillées WiFi Service. La Défense est un pré-carré de SFR car il a obtenu une exclusivité pour déployer un réseau de hotspots dans ce vaste quartier d’affaire rattachée à Paris. Au cours de cette journée, toutes les connexions sur les 20 000 points d’accès sur le réseau SFR étaient offerts.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur