SGI se débarrasse de Cray

Cloud

Après 6 mois de valse hésitation, SGI a revendu sa filiale Cray à Tera Computer pour un montant inférieur à 100 millions de dollars. On est loin des 767 millions de dollars que SGI avait déboursé en 1996 pour acquérir le leader de l’époque du marché des supercalculateurs.

Quelle est la société qui ne possède que 200 clients de par le monde et qui, pourtant, est connue de toute la communauté informatique et d’une partie du grand public ? Cray, bien sûr, avec ses supercalculateurs utilisés par les instituts météorologiques ou les laboratoires de recherches. Malheureusement, avec le temps, si la réputation de Cray subsiste encore, force est de constater que ce n’est pas grâce à ses produits actuels. C’est une des raisons pour lesquelles SGI a eu tant de mal à s’en débarrasser. En effet, il a fallu plus de six mois au spécialiste des stations graphiques pour trouver un repreneur à sa filiale. Et ce sera finalement Tera Computer. Cette firme de 150 employés, dont le coeur de métier est aussi les supercalculateurs, rachèterait Cray pour moins de 100 millions de dollars. Alors que SGI en avait fait l’acquisition en 1996 pour 767 millions de dollars. La nouvelle structure se nommera Cray Inc (Tera préférant mettre Cray en avant plutôt que son propre nom, moins connu) et comptera 900 salariés dans le monde.

Le parc des supercalculateurs Cray installés dans le monde représente encore 600 machines chez 200 clients dans 30 pays. Pour Tera, dans l’immédiat, le but est de continuer à assurer la maintenance pour ces systèmes en place. A l’avenir, la société souhaite s’appuyer sur les recherches et développements de Cray pour développer de nouvelles familles de supercalculateurs.

Pour en savoir plus :

* le site de Tera Computer

* le site dédié aux Cray


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur