Shapr lève des fonds pour accélérer le networking via son app

Apps mobilesCloudEntrepriseMobilitéStart-up
shapr-levee-fonds
3 3

A travers l’app Shapr présentée comme le « tinder du networking », la start-up éditrice lève 4 millions de dollars auprès d’un bouquet de business angels.

Un bouquet élargi d’investisseurs accompagne Ludovic Huraux dans sa nouvelle aventure start-up : Shapr, une app co-fondée avec Thomas Bouttefort qui sert à étendre ses relations professionnelles par le networking.

Le créateur du site français de rencontres Attractive World (récemment cédé à son concurrent allemand Affinitas) vient d’annoncer une levée de fonds de 4 millions de dollars auprès d’un bouquet d’investisseurs privés.

Le pool inclut Denis Dumont (Grand Frais), David Amsellem (conciergerie John Paul), Sébastien Forest (Alloresto), Jean Romain Lhomme (ex-Colony Capital Europe), Frédéric Mazzella et Nicolas Brusson (BlaBlaCar) et Gilles Mentré (Lazard).

Début 2015, Shapr avait bouclé un premier tour de table de 3,1 millions de dollars auprès de business angels mais aussi via la plateforme de crowdfunding Anaxago.

Disponible sur iOS et Android, cette application se présente comme le « Tinder du networking » : elle propose une liste de contacts pros que l’on peut sélectionner en fonction de la localisation géographique, des centres d’intérêts et des anciennes expériences sur le marché du travail.

Après avoir effectué un pivot en juillet 2015, la start-up compte sur ce financement tout frais pour monter en puissance en termes de communication aux Etats-Unis (son premier marché devant la France et le Royaume-Uni).

Actuellement, l’app Shapr recense 100 000 utilisateurs, dont 80% aux USA.

Les fonds serviront également à accentuer les développements technologiques. En particulier sur les volets algorithme de suggestion (pour élargir son influence des membres qui utilisent l’app Shapr) et intelligence artificielle (machine learning).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur