Sharp et TDK font tenir 125 Go sur un DVD

Cloud

Le DVD n’a pas dit son dernier mot en matière de capacité de stockage. En association avec un institut de recherche japonais, Sharp et TDK mettent au point une technique économique de gravure qui permet de stocker jusqu’à 125 Go sur une galette de 12 cm. Une économie qui passe notamment par l’utilisation d’un classique laser rouge.

Des DVD de 125 Go contre 4,7 Go actuellement ! C’est ce que devrait permettre, à terme, la technologie mise au point au sein du laboratoire pour la recherche optique avancée du National Institute of Advanced Industrial Science and TechnologyAIST) dans le cadre d’un projet élaboré avec TDK et Sharp. Les chercheurs sont partis du simple constat qu’en gravant plus de motifs (les alvéoles qui composent les “0” et les “1”) sur une même surface, ils pourraient stocker plus d’informations. En toute logique, il fallait donc graver des motifs plus petits que les actuels. C’est ce que permet notamment le laser bleu d’une longueur d’onde de 407 nanomètres (1 nm = 1/1 000 000e de millimètre) avec une gravure à 100 nm. Mais la technologie reste coûteuse et le procédé, qui traîne à s’imposer, ne permettra pas d’obtenir plus de 18 Go par galette (double face, double couche). Les chercheurs de l’AIST ont trouvé une solution en exploitant le laser rouge d’une longueur d’onde de 635 nm utilisé par les DVD actuels.

La technique mise au point exploite la chaleur du rayon lumineux pour créer les motifs sur une membrane résistante. Technique connue sous le nom de “lithographie par la chaleur” (heat lithography) mais à l’efficacité limitée en termes de miniaturisation. En remplaçant la couche de réflexion par un substrat optique spécial (dont la composition reste bien évidemment secrète) sur lequel on ajoute un vernis photosensible et en gravant dans des conditions très précises (contrôle de la puissance du laser et vitesse de rotation variable), les chercheurs ont obtenu des “trous” plus petits que le diamètre du point lumineux. A savoir des “creux” de 80 nm de diamètre espacés par des “blancs” de 110 nm (contre respectivement 400 nm et 740 nm sur un DVD “normal”). A terme, selon les équipes de l’AIST, la maîtrise de cette technologie permettra de graver jusqu’à 125 Go de données sur les disques de 12 cm de diamètre. Reste à savoir quand.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur