Sherlock n’est pas infaillible

Régulations

L’outil de recherche Sherlock, intégré à MacOS 8.5, perd ses marques avec les serveurs proxy les plus récents. Apple devrait sortir une mise à jour prochainement.

Apple reconnaît officiellement la présence d’un défaut dans Sherlock, son nouvel outil de recherche intégré à son système d’exploitation MacOS 8.5. Le logiciel qui scrute les disques durs et interroge les moteurs du Web comme Excite ou Hotbot n’arrive pas à effectuer correctement ses investigations avec certains modèles récents de serveurs proxy compatibles HTTP 1.1. Dans ces cas-là, les liens qu’il affiche dans sa fenêtre de résultats ne donnent pas accès aux pages de contenus associées. Le problème survient surtout en entreprise, où l’usage de proxy est assez répandu. Il peut aussi se poser avec certains fournisseurs d’accès qui ont recours à des proxy pour améliorer les temps de connexion de leurs abonnés. Apple ne fournit pas encore de patch de correction pour ce bug mais dit travailler activement sur une version révisée de son logiciel qui pourrait être mise en ligne dans les prochains jours. La société peine en revanche à identifier le bug signalé par certains internautes et qui détruirait les données du disque dur. La rareté des cas de plantage -moins d’1% des configurations présenteraient des risques- font que le constructeur se refuse même à attribuer la responsabilité à son système d’exploitation. A suivre donc.

Pour en savoir plus (site technique d’Apple) : http://til.info.apple.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur