Shopify : une IPO cross-canal

BourseE-commerceEntrepriseMarketing
shopify-ipo

Le Canadien Shopify, fournisseur de solutions e-commerce cross-canal, fera ce jeudi son entrée sur le NYSE… et sur le TSX (Bourse de Toronto).

C’est le jour J pour Shopify. La société Internet canadienne spécialisée dans les solutions e-commerce va faire ses premiers pas en Bourse.

A raison de 7,7 millions d’actions émises au prix unitaire de 17 dollars (la fourchette initiale de 14 à 16 dollars a été relevée face à l’appétit des investisseurs), l’opération permettra à Shopify de lever 130,9 millions de dollars, sur la base d’une valorisation à 1,26 milliard.

La cotation démarrera ce jeudi sur le NYSE (sous le symbole SH), ainsi qu’à Toronto, sur le TSX (sous le symbole SHOP).

Le dernier virage vers cette IPO avait été pris fin 2013 avec un tour de table de 100 millions de dollars auprès d’un bouquet de fonds d’investissement. Un apport financier qui avait permis à Shopify de creuser le sillon du cross-canal, en abordant notamment la dimension « brick and mortar » à travers un système de ventes en magasin exploitant des tablettes iPad.

Le cross-canal (Web, mobile, réseaux sociaux, points de vente physiques…) est aujourd’hui au coeur des outils logiciels de l’entreprise canadienne, qui vise plus particulièrement les petits marchands. Elle se positionne ainsi sur le même créneau que des références comme Magento et Prestashop.

Le dossier communiqué le mois dernier à la Securities and Exchange Commission (SEC, organisme de régulation des marchés financiers aux Etats-Unis) fournit quelques indications sur la santé financière de Shopify.

Au 31 mars 2015, plus de 160 000 marchands – dont Tesla Motors, Budweiser, Google et Wikipedia – utilisent la plate-forme. En s’appuyant sur les données pour le 1er trimestre, on constate que le revenu annuel moyen par marchand, fondé sur un système d’abonnement mensuel, avoisine les 1000 dollars.

Avec 3,8 milliards de dollars de transactions traités en 2014, Shopify a dégagé un chiffre d’affaires de 105 millions de dollars (deux fois plus que l’année précédente) ; mais ses pertes se sont creusées, de 4,8 millions de dollars en 2013 à 22,3 millions en 2014.

Le principal objectif à court terme est de développer l’offre dans le monde, à l’heure où les Etats-Unis représentent encore plus de 70 % du CA. Ce sont d’ailleurs essentiellement, à en croire le Wall Street Journal, des investisseurs américains qui ont souscrit à cette IPO.

A noter qu’avant l’opération, Bessemer Venture Partners est le principal actionnaire de Shopify avec 30,28 % du capital. Le CEO Tobias Lütke a conservé 14,62 % des parts.

shopify-structure
La maison mère Shopify Inc. est basée au Canada.

Crédit photo : Mclek – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur