Le « shopping club des mamans » Limango arrive en France

E-commerceEntrepriseMarketingStart-up
limango-arrivee-france-OTTO-group
2 1

Propriété du puissant groupe allemand de commerce multicanal Otto, Limango importe en France un concept de vente privée pour la famille.

D’origine allemande, le concept Limango débarque en France. Le service est présenté comme un « shopping club mode » pour les mères de famille. Il organise des ventes privées avec des offres dans divers domaines : puériculture, vêtements pour enfants, mode femme et homme, chaussures, cosmétique…

Depuis sa création en 2007, Limango revendique 8 millions de membres et 1,7 millions de clients actifs sur trois pays : Allemagne, Pays-Bas et Pologne. Déjà plus de 40% du chiffre d’affaires est réalisé hors du marché domestique.

Une équipe de Français pilotent le lancement de l’activité de Limango sur le marché hexagonale depuis le siège à Munich (240 collaborateurs).

limango-siege-social

L’ombre d’Otto Group

Depuis 2009, Limango est rattachée à la galaxie Otto Group : commerce multicanal (commerce électronique, vente par correspondance, magasins de détail…), services financiers, logistique…

Un groupe puissant dans la vente à distance (numéro deux mondial), dont la fondation en Allemagne remonte à 1949, qui rayonne au niveau mondial avec une présence dans plus de 20 pays (Europe, Amérique et Asie) à travers une centaine d’entreprises incluant OTTO, Bonprix, Crate & Barrel, Freemans Grattan et Mytoys Group.

Limango est d’ailleurs rattachée à cette dernière branche, qui comme son nom l’indique, est tournée vers la vente de jouets (1500 employés et 5 millions de clients).

Mais on remarque que le site myToys.fr est fermé et renvoie les clients vers le site allemand. Un petit faux pas pour ce géant : pour la période 2015-2016, Otto Group prévoit un chiffre d’affaires e-commerce qui va passer de 400 millions d’euros à…6,6 milliards d’euros.

Sur son site Web corporate, le groupe se targue de se tourner vers l’innovation comme le prouve l’accord signé en début d’année avec PowaTag (app de shopping multicanal).

En France, on va apprendre à connaître le « shopping club » Limango qui vise 7 millions de foyers. Dans la sphère d’Otto Group, on connaissait déjà plus traditionnellement la marque Quelle dans le secteur de la VPC (mais l’exploitation du catalogue a disparu de l’Hexagone).

Fin 2013, le groupe qui marque le commerce allemand avait racheté le groupe 3SI (e-commerce et services connexes), propriétaire de l’enseigne 3Suisses (concurrente traditionnelle de La Redoute) et d’autres marques connexes dans le textile et le linge de maison comme Becquet, Venca et Blancheporte (les trois ont été mises en vente).

A fin 2015, l’ensemble 3SI affichait encore un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur