Siebel trouve une échappatoire dans les services

Cloud

Le leader du secteur du CRM, Siebel, publie des résultats en baisse. La société, très concurrencée par des acteurs globaux, semble toutefois se rattraper sur les services qui pourraient bien à terme dépasser les ventes de licences.

Siebel Systems, spécialisé dans les logiciels d’applications e-business, semble illustrer la tendance actuelle imposée par le ralentissement économique. Le spécialiste du CRM affiche ainsi une baisse de 14 % de son chiffre d’affaires du troisième trimestre par rapport à la même époque de l’an passé. La société a réalisé 428,5 millions de dollars. Pourtant, la situation économique seule ne saurait expliquer cette baisse. Siebel est touché de plein fouet par des concurrents qui ont réussi à s’imposer sur des marchés plus étendus avec notamment des offres plus larges à l’image d’Oracle, de SAP ou encore de sociétés comme Peoplesoft. Le Meta Group précise d’ailleurs l’importance de l’intégration des solutions CRM au sein de l’existant de l’entreprise. Selon lui, le CRM nécessite une approche globale qui tient nécessairement compte du front-office et du back-office. Sans cela, les données clients sont fragmentées, aboutissant à un dysfonctionnement des activités de vente et d’après-vente (voir édition du 6 avril 2001).

Pourtant Siebel s’est lui aussi positionné sur d’autres secteurs et notamment sur les services, avec un chiffre d’affaires en hausse dans ce domaine. Le chiffre d’affaires des prestations de maintenance, de conseil et autres services a augmenté de 25 % par rapport au troisième trimestre 2000. Une hausse qui lui permet, pour le troisième trimestre, d’afficher un CA de 187,7 millions de dollars, soit à peine moins que la vente de licences qui s’établit à 193,5 millions. Vers un retournement de situation ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur