Signal Spam : faire remonter le spam pour redescendre à la source

Cloud

L’outil national anti-spam est relancé par une pléiade d’acteurs publics-privés pour gagner en performance. Un plug-in pour logiciels de messagerie devrait favoriser l’adhésion des internautes.

L’initiative Signal Spam est relancée afin d’être plus efficace.

Au départ, c’est une association Loi 1901 qui regroupe la plupart des organisations publiques et des sociétés IT privées concernées par la lutte contre le spam  (pouvoirs publics, AFA, SNCD mais aussi Microsoft, SFR, Cert-Lexsi…).

Un premier outil national de lutte contre le spam a vu le jour en septembre 2006 (qui a succédé à l’opération “Boîte à Spam” de la CNIL de 2002).

L’objectif est d’agir à la source en faisant participer tous les internautes chargés de faire remonter les informations sur un mode collaboratif.

Comment y participer ? Après une inscription au préalable sur le site dédié Signal Spam, il suffit de télécharger et d’installer une extension gratuite pour un logiciel de messagerie (Outlook, Thunderbird…) ou d’utiliser un formulaire en ligne pour les adeptes d’un outil de type webmail.

Les signalements de spam transmis seront analysés et envoyés le cas échéant vers “les acteurs concernés (publics et privés)”.

Un outil de collecte de “pourriel” qui peut aboutir à des enquêtes policières,  des contrôles de la CNIL chez les entreprises qui pratiquent des campagnes abusives, à l’identification par les FAI des clients en cas d’infection botnet…

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, souligne une “réponse triplement innovante à la menace du spam” au regard du travail de concertation, de la volonté de couper le spam à la source et du mode collaboratif (chaque internaute peut se sentir concerné).

Chaque jour, on recense 4 milliards de spams envoyés aux internautes français (135 milliards dans le monde).

Signal Spam 2.0 : qui s’implique ?
Les membres Signal Spam :
– Institution : CNIL, ANSSI, OCLCTIC, Direction Générale de la Gendarmerie Nationale, BEFTI;
– Associations : AFA, AFOM, BSA, FEVAD, SNCD, UDA;
– Entreprises : Microsoft, Orange, SFR, eBay/Paypal, CERT Lexsi, Return Path, G Data Software.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur