Silicon Comté veut pousser la région à décrocher le label national French Tech

Régulations
silicon-comte-label-frenchtech

En Franche-Comté, l’association professionnelle Silicon Comté tente d’initier une dynamique pour soutenir le développement de l’économie numérique au niveau local.

Il n’est pas toujours évident de faire vivre le numérique en région. D’ailleurs, il suffit de regarder l’intérêt vis-à-vis du numérique lors des élections municipales pour constater qu’il reste encore beaucoup de chemins à faire…

En Franche-Comté, un groupe de professionnels et d’entreprises régionaux tente d’initier une dynamique autour d’une nouvelle association Silicon Comté qui a vocation à soutenir le développement de l’économie numérique au niveau local. SA travers un clin d’oeil évident à la Silicon Valley de la Californie (ou plus proche de nous Silicon Sentier à Paris), la structure associative compte faire vibrer les citoyens et les entrepreneurs en lançant des initiatives concrètes au nom du “rayonnement du numérique sur Besançon et la région” et prouver qu’il est possible de créer une start-up dans une région à la vie “rurbaine”. Un projet d’école de contenus numériques est également portée par les membres de l’association.

La dynamique enclenchée pourrait servir à soutenir la candidature d’un pôle métropolitain au label “French Tech” initiée par le gouvernement, comme cela a été enclenché du côté de l’agglomération de Montpellier (Hérault). “La création d’un quartier numérique à Besançon et de structures annexes (écoles de formation, espaces de co-working…) en différents points de la Région sera également étudiée. Des rencontres avec les institutions sont en cours et se poursuivront d’ici quelques semaines”, explique Silicon Comté.

Les atouts de proximité ne manquent pas en termes d’infrastructures : autoroutes, ferroviaire avec la LGV internationale et numériques avec le data center Neoclyde à Besançon et la fibre à domicile à venir dans les zones urbaines et rurales avec le concours des collectivités. Et des boîtes IT sont déjà implantées dans la région : Parkeon et Vix ((mobilité urbaine), SmartTesting (industrialisation de tests fonctionnels pour les SI complexes) et Maty.fr (e-commerce).

“La région part de loin pour répondre au cahier des charges de FrenchTech mais Silicon Comté (dont ce n’est pas le principal objectif) va se retrousser les manches pour tenter de mobiliser toutes les énergies autour de cette idée de candidature”, explique le bureau de Silicon Comté présidé par Christophe Boutet.

Quiz : Connaissez-vous les formations aux métiers des high-tech ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur