Silverlight, le tueur du Flash d’Adobe selon Microsoft

Cloud

Silverlight, plugin multimédia pour navigateurs web, entend marcher sur les
plates-bandes d’Adobe. Il supporte notamment les technologies Windows Media.

Le format Flash d’Adobe/Macromedia a désormais un sérieux concurrent. A l’occasion de la conférence National Association of Broadcasters 2007 (NAB2007) de Las Vegas (du 14 au 19 avril 2007), Microsoft a présenté, dimanche 15 avril 2007, Silverlight. Jusqu’alors connu sous le nom de code Windows Presentation Foundation Everywhere (WPF/E), Silverlight est un plugin pour navigateur qui permet à ce dernier de supporter de nouveaux formats multimédia, ainsi que des applications interactives riches (RIA pour rich interactive applications). Le module en question permettra aux fournisseurs de proposer des contenus interactifs tels que des jeux, des animations et la vidéo.

Selon Microsoft, Silverlight est compatible avec les formats web actuels, dont le Flash d’Abobe érigé en standard du web et désormais intégré par défaut sur les principaux navigateurs web du marché. Proposé pour les plates-formes Windows et Mac OS X, Silverlight est compatible avec Internet Explorer, bien sûr, mais aussi le concurrent alternatif Firefox de Mozilla et Safari, le navigateur d’Apple. Une solution multi-plateforme qui simplifie la distribution des contenus, ou plutôt leur accessibilité, par les producteurs et éditeurs. C’était le moins que Microsoft puisse faire pour tenter de concurrencer la solution universelle d’Adobe.

Mais Silverlight va plus loin que le Flash. “Silverlight est la seule solution du marché aujourd’hui qui permet aux créateurs de contenus de puiser dans le large écosystème établi autour des technologies Windows Media tout en élevant les expériences issues des applications interactives riches en ligne “, soutient dans le communiqué Bob Muglia, vice président de l’unité Server and Tools Business chez Microsoft.

Silverlight supporte le codec VC-1

Silverlight permettra ainsi d’intégrer dans les applications web le format vidéo VC-1, le codec de Microsoft basé sur WMV9, standardisé par la Society of Motion Picture and Television Engineers (SMPTE) et supporté par les médias haute définition Bluray de Sony et HD DVD de Toshiba. VC-1 se positionne en concurrence du MPEG4 H.264 également supporté par les médias DVD de nouvelle génération. Avec Silverlight, Microsoft entend notamment rendre immédiatement disponible pour le web mais aussi les terminaux mobiles, les milliers d’heures de programmes audiovisuels encodés en VC-1.

Basé sur le Framework .Net de Microsoft, Silverlight s’appuie notamment sur la boîte à outils de création multimédia Expression, dont Media Encoder pour l’importation et la conversion de vidéos, Tatari Encoder Accelerator pour accélérer l’encodage (jusqu’à 15 fois selon l’éditeur) ou encore Visual Studio en direction des développeurs. Autant d’outils qui viennent, là aussi, concurrencer la récente suite CS3 d’Adobe.

Une poignée d’acteurs s’associent au lancement de Silverlight dont Akamai Technologies, Limelight Networks, Sonic Solutions, Pinnacle Systems, ou encore Netflix. Leur engagement se traduira notamment par l’intégration de la nouvelle technologie dans leur solutions d’édition et de diffusion. Microsoft donnera de plus ample détails sur Silverlight à l’occasion de la conférence Mix07 attendue le 30 avril à Las Vegas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur