Simax se positionne comme le premier ERP entièrement paramétrable

Cloud

Avec ce nouveau concept de progiciel de gestion intégré récompensé par
l’Anvar, la jeune pousse Nout veut séduire les PME-PMI.

Tout le monde leur avait dit que c’était impossible. Miren Lafourcade et Jérôme Olivares, deux entrepreneurs montpelliérains, sont pourtant parvenus à mettre au point un progiciel de gestion intégré (ERP) entièrement paramétrable.

Leur invention, le Simax (contraction de Système d’Information MAXimum), leur a même valu de remporter en mai 2006 le Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes (plus connu sous le nom de ” Concours de l’Anvar”), catégorie création-développement, doté d’une subvention de 225 000 euros.

Avantage de Simax mis en avant par ses créateurs : même un non-informaticien n’a besoin que deux à trois jours de formation pour ensuite l’adapter, en moins d’une journée, aux besoins spécifiques de son entreprise. Ce qui en ferait un outil idéal pour les PME-PMI.

La genèse

L’histoire a commencé au début des années 2000, lorsque Miren Lafourcade, 30 ans aujourd’hui, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique pour l’Industrie et l’Entreprise (Ensiie), puis d’un MBA de Sup de Co Montpellier, et Jérôme Olivares, 33 ans, titulaire d’une maîtrise en informatique, travaillaient tous deux chez PC Soft, l’éditeur de WinDev, un des outils de programmation les plus utilisés pour les logiciels de gestion. “Je rêvais de créer un ERP qui ne nécessite plus des centaines d’heures de programmation pour répondre aux attentes d’une entreprise, bref qui soit simplement paramétrable”, raconte Miren Lafourcade, ” mais je ne savais pas comment faire.”

Jérôme Olivares a relevé le défi. Pour cela, il a élaboré une nouvelle couche logiciel, le cerveau du logiciel, en quelques sortes, à qui il a donné le nom de Max. “C’est une base de connaissances des données et des processus de l’entreprise et de la façon dont il faut traiter les demandes des utilisateurs “, précise Miren Lafourcade. Très concrètement, l’administrateur du système décrit à Max les formulaires (clients, produits?) qu’il veut créer, ainsi que les processus de l’entreprise (comment une commande doit être créée, validée, mise en production, livrée, suivie?). Max se charge ensuite de créer la base de données correspondante.

Après avoir été testé en entreprises pendant un peu plus d’un an, Simax est désormais en phase de commercialisation. L’an dernier, Miren Lafourcade et Jérôme Olivares ont monté leur entreprise dénommée Nout (en référence à la déesse égyptienne du renouveau). Puis ils ont noué des accords de distribution avec une quinzaine de petits cabinets de conseils en informatique ou en organisation.

Versions pré-paramétrées pour cinq métiers

Simax existe en version française ou anglaise. Il tourne sur la plupart des bases de données SQL du marché. Les postes clients doivent être sous Windows (ou équipés d’émulateurs Windows s’ils sont sous Mac OS ou Linux). Le serveur peut être soit sous Windows, soit sous Linux.

Nout propose des versions préparamétrées de Simax pour cinq métiers : immobilier (une attention particulière a été portée aux problèmes d’adéquation “recherches de biens / offres de biens”), courtage en assurances (la gestion des sinistres, entre autres, est déjà paramétrée), formation professionnelle (planning des formateurs et des salles), informatique (les contrats de maintenance, par exemple, sont déjà prévus) et industrie (gestion de la production).

Simax est vendu à partir de 1 490 euros HT par poste d’utilisateur. “Et nous allons bientôt proposer un système locatif, sans engagement de durée, à 59 euros HT par mois et par utilisateur”, affirme Miren Lafourcade. A cela il faut ajouter les coûts de la formation de l’administrateur système (890 euros HT par jour), si cet enseignement est dispensé par Nout.

Simax a déjà été adopté par quelques entreprises, dont Wynid (monétique, groupe Thalès), Septimanie Export (promotion des entreprises de la région Languedoc-Roussillon) et 4G (salades en sachet).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur