SIRH : l’OCIRP adopte la solution Saphyr de Hardis

CloudManagementRessources humaines
hardis-ocirp-saphyr-SIRH-gestion-paie

Depuis deux ans, l’Organisme Commun des Institutions de Rente et de Prévoyance mène un chantier pour centraliser les données RH avec l’appui de Hardis (éditeur de logiciels, SSII).

L’Organisme Commun des Institutions de Rente et de Prévoyance, union de 30 organismes de prévoyance (1,2 millions d’entreprises adhérentes, 5,4 millions de salariés concernés), a sélectionné la solution SIRH de Hardis (Saphyr).

La société de services, d’édition logicielle métiers et d’infogérance va fournir une plateforme centralisée et hébergée pour la gestion externalisée de la paie, le reporting social, la formation, l’intéressement et la participation.

En fait, le chantier Saphyr au sein de l’OCIRP est progressif.

Il avait démarré dès le début de l’année 2011 après la décision prise en octobre 2010 de la direction des ressources humaines d’adopter une véritable plateforme SIRH.

La gestion externalisée de la paie (80 salariés) a été prioritaire. La bascule de ce volet complet a été effectuée en avril 2011 (y compris la DADS-U).

Puis ce sont les modules “formation” et “intéressement” qui ont été implémentées. Courant 2013, il restera deux nouveaux modules à installer (“reporting social” et “participation”).

Selon le communiqué, des tableaux de bord sociaux vont être mis en place prochainement pour favoriser les discussions avec les partenaires sociaux (bilan social, plans de formations…).

Le montant de l’investissement pour le projet global SIRH de l’OCIRP n’a pas été communiqué.

Profil de Hardis : mi-éditeur mi SSII
La création de Hardis remonte à 1984. Il dispose d’un statut double : éditeur de logiciels et de société de services informatiques. Il évolue dans sept domaines : infrastructure et infogérance cloud, développement et tierce maintenance applicative (TMA), conseil et aide à la MOA, décisionnel, logistique et transport (suite Reflex), outils de développement (Adelia Studio), externalisation de la paie (logiciel Saphyr). En 2011, Hardis a réalisé un chiffre d’affaires de 53 millions d’euros. Il revendique 2500 clients et dispose d’un effectif de 620 collaborateurs. Le siège social de Hardis se trouve à Grenoble mais le groupe dispose de cinq autres agences en région (Lyon, Paris, Lille, Nantes et Rennes). Hardis vient de lancer une offre Platform as a Service (PaaS) pour les environnements de développement et de test (cloud privé).

(Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : Leszek Glasner)

Quiz : Connaissez-vous les métiers high-tech ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur