De SkyDrive à OneDrive : Microsoft reprend ses marques

CloudJuridiqueRégulations
microsoft-skydrive-onedrive

Contraint, sur décision de la justice britannique, à abandonner l’exploitation de la marque SkyDrive au bénéfice du groupe audiovisuel BskyB, Microsoft a rebaptisé OneDrive son service de stockage de fichiers en ligne.

Ne l’appelez plus SkyDrive, mais OneDrive : Microsoft a rebaptisé son service de stockage en ligne.

L’éditeur estime que ce nouveau nom reflète une logique d’expérience unifiée, avec une plate-forme “accessible depuis n’importe quel terminal”. Mais en coulisse, la transition fut difficile : elle s’est faite sur décision de justice. Le groupe audiovisuel British Sky Broadcasting Group PLC (abrévié “BSkyB”), dont certains services télévisuels et équipements numériques sont commercialisés sous la dénomination générique Sky, avait assigné la firme de Redmond pour violation de marque déposée.

La plainte formulée à cet égard englobait tous les pays de l’Union européenne, la Croatie exceptée. Elle portait plus particulièrement sur les chaînes Sky Sports et Sky Movies, le décodeur Sky+ et les offres Internet Sky Broadband. L’affaire avait rebondi jusqu’à la Haute Cour de Londres, qui avait rendu, en juin 2013, un verdict en faveur de BSkyB, après une série d’audiences tenues à la fin du moins d’avril.

Il avait été reconnu que la proximité graphique et sonore entre ces différents produits et le terme “SkyDrive” pouvait entraîner confusion dans l’esprit des consommateurs. Et l’amalgame se vérifierait à plusieurs titres. En premier lieu, BSkyB a fourni, entre 2008 et 2011, une solution d’hébergement de fichiers en ligne dénommée “Sky Store & Share”. Il était par ailleurs difficile de contester l’antériorité du dépôt des différentes marques mises en jeu. Les autorités compétentes en ont attribué la propriété au groupe audiovisuel entre 2002 et 2006, soit avant que SkyDrive ne débute sa carrière européenne.

Microsoft avait préféré trouver un accord à l’amiable pour régler le contentieux à l’échelle de l’Union européenne. BskyB avait accepté que la marque SkyDrive soit encore utilisée “pendant une période de transition raisonnable”. Rappelons que le service, ouvert au public entre 2007 et 2008, revendique aujourd’hui près de 300 millions d’utilisateurs.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?

Crédit illustration : iQoncept – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur