Skype centralise ses activités sur deux pôles en Europe

Mobilité

Le service de voix sur IP a fermé plusieurs bureaux locaux, dont la France.
Ce n’est pas un retrait mais une réorganisation pour gagner en efficacité,
assure Skype.

Progressivement, Skype effectue une vaste réorganisation de son activité en Europe. Toutes les activités liées au service de téléphonie sur IP (marketing, produits, R&D) sont désormais centralisées sur deux pôles : Londres et Tallinn (Estonie). Ce qui signifie l’arrêt de bureaux locaux installés dans plusieurs pays européens : Espagne, Allemagne, Italie, Scandinavie et Pologne. Au total, quarante personnes sont concernées par cette réorganisation sur un effectif total de 516 salariés Skype dans le monde, selon l’édition du 30 mai des Echos.

La France n’est pas épargnée : Jérôme Archambeaud, qui occupait le directeur général de Skype dans l’Hexagone depuis juin 2005, a quitté ses fonctions fin avril. Sa petite équipe (cinq personnes) était hébergée dans les somptueux locaux open space d’eBay France (Le réseau de vente aux enchères étant la maison-mère de Skype) situés près de la Bourse de Paris (IIème arrondissement).

“Nous ne fermons pas nos activités en Europe”, explique Imogen Bailey, porte-parole d’eBay Europe. “En concentrant les équipes produits et marketing sur deux bureaux, nous pouvons améliorer les échanges d’information et impliquer davantage de personnes dans les décisions liées au développement du produit”. Désormais, la principale responsable qui supervise les activités européennes est Melany Libraro, en charge du marketing à l’international.

Un coup de frein dans l’essor de Skype ?

La France demeure un marché “extrêmement important” pour Skype, assure Imogen Bailey, qui met en avant le “succès” de l’opération évènementielle menée fin 2006 : le service de voix sur IP avait proposé aux internautes français de rendre les communications vers les postes fixes gratuites.

Ces mouvements signifient-ils que Skype fait une pause dans sa croissance rapide. Les derniers résultats ne montrent pas de signes alarmants en tout cas. Le 18 avril, sa maison-mère eBay annonçait un premier trimestre 2007 “productif ” pour Skype avec une base de clients qui ne cesse de s’étoffer (196 millions d’utilisateurs inscrits, +107% par rapport à la même période l’année précédente).

Ses revenus financiers restent très satisfaisants : 79 millions de dollars réalisés au premier trimestre 2007 (+123% par rapport à la période janvier-mars 2006). Tout juste le groupe eBay signale une faiblesse dans la marge d’exploitation pour les services Skype et PayPal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur