Skype : la mise à jour sinon rien

CloudPoste de travailRéseauxSystèmes d'exploitationVoIP
skype-mise-a-jour

Les utilisateurs d’anciennes versions de Skype ne pourront bientôt plus se connecter au service à moins d’effectuer une mise à jour du logiciel.

Les utilisateurs de Skype sous Windows et OS X vont devoir s’assurer de mettre le logiciel à jour sous peine de ne plus pouvoir l’utiliser d’ici quelques mois.

Microsoft laisse entendre que cette décision est liée au déploiement imminent de nouvelles fonctionnalités exploitant l’architecture centralisée mise en place depuis l’année dernière. Skype, qui s’appuyait à l’origine sur le peer-to-peer (P2P) pour faire transiter les messages d’un utilisateur à l’autre sans passer par un serveur tiers, est désormais hébergé dans le cloud, via les data centers de Microsoft.

La puissance de cette infrastructure a permis de synchroniser l’historique des discussions entre plusieurs appareils – ce qui n’était pas envisageable en P2P – ou encore de recevoir des messages envoyés hors-ligne, notamment à travers une fonction de répondeur. Mais à mesure que de nouvelles fonctionnalités seront développées, les versions “trop anciennes” de Skype (en l’occurrence, jusqu’à la 6.13 sous Windows et la 6.14 sur Mac) n’offriront plus qu’une prise en charge partielle, d’où l’arrêt programmé de leur support. Certains périphériques de communication, notamment des webcams et des combinés téléphoniques, pourraient être affectés.

“Afin de pouvoir continuer à utiliser le service sans interruption”, Microsoft recommande de télécharger la dernière version du logiciel (6.16 sous Windows ; 6.18 sous OS X). Plus de 300 millions d’utilisateurs sont concernés par cette transition sans alternative qui rappelle le passage de Windows Live Messenger à Skype… et qui a par ailleurs soulevé des questions en matière de confidentialité. De nombreux utilisateurs ont exprimé leur crainte à l’égard de cette architecture centralisée qui “favoriserait une surveillance des communications” au profit des autorités.

Steve Ballmer - Microsoft

Image 1 of 15

Microsoft : Steve Ballmer remplace Bill Gates (janvier 2000)
Succession stratégique à la tête de Microsoft (image : AllThingsD Conference, 2008)

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?

Crédit photo : bloomua – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur