Skype et Outlook.com : relation fusionnelle dans l’univers Microsoft

Cloud
Microsoft Skype Outlook 2010

Microsoft a finalisé, dans six pays dont la France, l’intégration du service de VoIP Skype au sein du client léger de messagerie électronique Outlook.com.

Sur le principe même de Talk – aujourd’hui Hangouts – intégré dans Gmail chez Google, Microsoft avait amorcé, fin avril, l’intégration de Skype au sein du client léger de messagerie Outlook.com.

Entre courrier électronique et voix sur IP, deux maillons convergeaient sous la bannière des communications unifiées, reprenant en tandem le flambeau de Windows Live Messenger et Hotmail.

Moyennant l’installation d’un greffon dans les navigateurs Web compatibles (Internet Explorer, Firefox, Chrome), discussion instantanée, appels voix et visioconférence devenaient accessibles depuis l’interface du webmail.

Microsoft avait réservé au Royaume-Uni le privilège d’un déploiement en avant-première. La disponibilité de la bêta avait ensuite été progressivement étendue aux États-Unis, puis à l’Allemagne… et à la France le 8 août dernier.

Quatre mois plus tard, le service est désormais ouvert au public, en version finale, dans ces quatre pays, ainsi qu’au Brésil et au Canada.

Le déploiement de cette nouvelle fonctionnalité est encore en cours, si bien que certains comptes n’en bénéficient toujours pas.

L’adoption de Skype devrait toutefois s’accélérer, tout particulièrement au regard des passerelles établies avec un Outlook.com qui dispose d’une base de 400 millions d’utilisateurs actifs.

Microsoft en veut pour preuve les conclusions d’une enquête réalisée pour son compte par Ipsos : 76% des internautes reconnaissent que leurs conversations par mail se poursuivent par d’autres moyens de communication, notamment le téléphone.

Propriétaire de Skype depuis mai 2011 (montant du rachat : 8,5 milliards de dollars), la firme de Remond souhaite en faire un pilier dans son offre unifiée de services.

Mais ce basculement en front-end, avec à la clé des synergies aussi fonctionnelles qu’esthétiques pour l’utilisateur final, implique une importante migration en back-office.

Marquée en parallèle par l’adoption de l’authentification forte, l’introduction d’un nouveau calendrier et une mise à jour majeure de l’application Android Outlook.com, la transition a déjà entraîné, au cours des derniers mois, plusieurs interruptions de service.

Effective depuis le mois de janvier, l’intégration de Skype dans le client lourd Outlook pour Windows et Mac OS X s’était, au contraire, déroulée sans grands accrocs.

Microsoft pourrait être impliqué, en coulisse, sur un autre chantier : l’intégration d’Outlook.com… dans Skype !

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : d’ICQ à Skype, avez-vous suivi l’évolution de la messagerie instantanée ?

Crédit photo : Willyam Bradberry – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur