Skype Qik : Microsoft sur les traces de Snapchat

Apps mobilesCloudMobilitéOS mobiles
skype-qix

Microsoft lance l’application mobile Skype Qik, mettant ainsi un pied dans le partage éphémère de vidéos.

Microsoft entend bien être présent dans le partage éphémère de vidéos. A cet effet, la firme de Redmond lance Skype Qik. Bien que son nom soit associé à celui de Skype, il s’agit d’une application mobile totalement indépendante du service de VoIP et n’utilisant pas les comptes Skype.

Pour la petite histoire, la société Qik avait été acquise en 2011 par Skype pour 150 millions de dollars. La même année, Microsoft achetait Skype, avant de fermer le service de streaming vidéo de Qik en avril 2014.

Le nom de Qik revient donc sur le devant de la scène avec une application mobile dédiée au partage instantané de courtes vidéos entre amis. Microsoft emboîte ainsi le pas à Snapchat, pionnier dans ce qui est devenu un véritable phénomène, à savoir le partage de vidéos et de photos éphémères.

Qik s’appuie sur des communications asynchrones, contrairement à Skype, qui propose d’entrer en communication audio ou vidéo de façon synchrone (même s’il est aussi possible de laisser des messages). On peut plutôt rapprocher Qik de Vine, mais sans sa composante sociale.

En effet, Qik propose d’enregistrer une vidéo à destination d’amis et non d’un flux d’abonnés à son compte. D’ailleurs, il n’y a pas de compte Qik, puisque l’application utilise votre numéro de téléphone comme point d’entrée. Ainsi, lorsque vos contacts installent Qik, ils apparaissent automatiquement dans votre liste de contacts. Dans le cas où vous expédiez une vidéo à une personne ne disposant pas de l’application Qik, un SMS l’invite alors à l’installer.

Dans Qik, la vidéo est le seul moyen de communiquer, même lorsqu’il s’agit de répondre suite à la réception d’un vidéo. En effet, chaque utilisateur peut enregistrer des vidéos de 5 secondes pour mettre en scène des réactions précises (rires, étonnement…). Baptisées « Qik Flik », elles sont au nombre de deux par défaut.

Microsoft a également pris soin de laisser un contrôle intégral à l’expéditeur, qui reste propriétaire de ses vidéos de bout en bout du partage. Il est d’abord impossible de sauvegarder les vidéos reçues, automatiquement effacées après deux semaines (ou plus tôt si l’utilisateur le souhaite). De plus, l’expéditeur peut choisir de supprimer une vidéo déjà partagée quand bon lui semble. Elle disparaîtra alors du téléphone de son correspondant.

Autre spécificité de Qik, celle de ne pouvoir être utilisée que sur un seul terminal mobile à la fois, puisqu’elle est liée à un numéro de téléphone. A cet effet, la phase d’enregistrement est finalisée par un SMS de confirmation.

L’application est disponible sur Android, Windows Phone et iOS (les « Qik Flik » ne sont pas encore disponibles sur iOS).

Skype_Qik


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur