Skyscanner dit oui à Ctrip.com pour 1,65 milliard d’euros

Big dataData-stockageEntrepriseFusions-acquisitions
skyscanner-ctrip
0 0 Donnez votre avis

Skyscanner passe sous pavillon chinois. Le moteur de recherche d’origine écossaise tombe dans le giron de l’agence de voyages en ligne Ctrip.com.

On comprend mieux pourquoi Ctrip.com a récemment levé pour un milliard de dollars par émission obligataire.

L’agence de voyages en ligne d’origine chinoise vient d’annoncer mettre 1,74 milliard sur la table pour s’emparer de Skyscanner et son moteur qui permet de comparer, sur des centaines de sites, les prix des billets d’avion, des nuits d’hôtel et des locations de voitures.

Il est question de boucler, avant la fin de l’année, cette opération qui sera réalisée essentiellement en numéraire et à l’issue de laquelle Skyscanner poursuivra ses activités « de manière indépendante » au sein de Ctrip.com.

Ce rapprochement surprend, alors qu’on envisageait une introduction en Bourse à l’horizon 2017 pour la société écossaise, qui revendique 60 millions de visiteurs uniques par mois, pour un effectif de 800 employés.

Comme le fait toutefois remarquer Skift, la croissance a eu tendance à ralentir ces dernières années. Cela pourrait expliquer pourquoi Ctrip.com débourse un montant à peine supérieur à la valorisation estimée de Skyscanner : 1,6 milliard de dollars depuis son dernier tour de table.

Finalisé en début d’année, ce financement de 192 millions de dollars devait, selon les propos du CEO Gareth Williams, alimenter des opérations de croissance externe… et accompagner le développement de l’offre sur le continent asiatique (Yahoo Japan et le fonds souverain du gouvernement malaisien avaient d’ailleurs participé au tour de table).

Cette expansion se fera finalement dans le giron de Ctrip.com, dont les derniers résultats trimestriels font état d’un chiffre d’affaires de 810 millions de dollars (+ 75 % d’une année sur l’autre), pour un résultat net à 4 millions.

Fondée en 1999, l’agence de voyages en ligne multiplie les acquisitions et les prises de participation. Les dernières en date ont porté sur MakeMyTrip (180 millions de dollars investis pour prendre environ 25 % de ce concurrent basé en Inde) et China Eastern Airlines (463 millions injectés pour monter au capital de cette compagnie aérienne).

Présent en Chine sous la marque Tianxun, Skyscanner dispose de bureaux à Pékin et à Shenzhen. Il a notamment acquis, sur place, le rival Youbibi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur