SmartAngels séduit Fortuneo: le crowdfunding rencontre la banque en ligne

CRMEntrepriseLevées de fondsMarketingStart-up
crowdfunding-accord-fortuneo-smartangels
4 51

Ce serait une première en France : une alliance entre une plateforme de financement participatif (SmartAngels) et une banque en ligne (Fortuneo, propriété de Crédit Mutuel Arkea)?

Comment promouvoir le crowdfunding et déterminer les canaux de distribution les plus pertinents ? SmartAngels a trouvé un nouvel allié avec Fortuneo.

La plateforme de financement participatif va proposer aux 210 000 clients de la banque en ligne (rattachée au groupe Crédit Mutuel Arkea) d’investir dans les entreprises non cotées.

« Un exercice qui devient donc accessible au grand public, au même titre que la bourse », estiment les deux partenaires.
Ce type d’accord pour faire la jonction entre une banque et un acteur du crowdfunding serait une première en France.

« Nous avons une dorte proximité de cibles », commente Benoît Bazzocchi, Président de SmartAngels, contacté par ITespresso.fr lundi après-midi.

« Les clients de Fortuneo (initialement un courtier en ligne) dispose d’une forte autonomie de gestion et d’une connaissance de l’investissement dans les entreprises. »

« Nous constatons une volonté de plus en plus forte de nos clients d’investir de manière simple et en direct dans l’économie réelle, et en fonction de critères proches de leurs affinités », indique Grégory Guermonprez, Directeur Fortuneo France cité pour sa part dans le communiqué.

Partage de commission

Ce partenariat « de longue durée » entre Fortuneo et SmartAngels comporte une « dimension d’exclusivité », précise Benoît Bazzocchi. Un « système de partage de commission sur les flux réel » entre SmartAngels et Fortuneo a été mise en place.

En gage de soutien, Fortuneo inscrit gratuitement les titres de ses clients sur leur PEA, PEA-PME ou compte-titres ordinaire. « Cette partie est automatisée et simplifiée », précise Benoît Bazzocchi.

En investissant dans des projets de sociétés présentées sur SmartAngels, les clients de la banque en ligne peuvent bénéficier d’avantages fiscaux sous conditions.

Ils auront l’opportunité de devenir un actionnaire direct des PME qui figurent dans la base de la plateforme de crowdfunding (30 entreprises, 15 millions d’euros collectés en deux ans, 18 000 investisseurs).

Les entreprises dont les profils sont exposés sur SmartAngels proviennent d’horizons diverses mais le numérique est souvent une composante : Naïo Technologies (robots communicants), Gustave & Rosalie (guide de sorties sur Paris), Triacys (tests cliniques), TooFruit (soins pour enfants), thetops (shopping), Bleu comme Gris (vêtement d’enfants), Numa (espaces numériques), Sejourning (location d’appartements), QuinteSens (huiles santé) ou Canibal (recyclage).

Orienté capital-investissement, SmartAngels a signé en avril 2015 un accord avec la compagnie d’assurance Allianz et le fonds Idinvest.

La plateforme de crowdfunding entretient aussi des liens plus étroits avec d’autres fonds comme Elaia Partners et Xange après la levée de fonds organisée en avril 2014.

A l’époque, elle avait reçu l’appui d’une douzaine de business angels (dont Xavier Niel, Jean-David Blanc, Denis Payre, Jacques-Antoine Granjon, Marc Simoncini et Pierre Kosciusko-Morizet).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur