Smartphone : Fujitsu et Panasonic feront la paire au Mobile World Congress

MobilitéOS mobilesTablettes
tablette Fujitsu Q550

Aux côtés de son compatriote Panasonic, le japonais Fujitsu signera, à l’occasion du prochain Mobile World Congress de Barcelone, son retour sur le marché européen de la mobilité.

Florissantes prémices d’un Mobile World Congress qui, au-delà d’un Panasonic disparu de la circulation depuis 2006, enregistrera au rang des revenants un autre Japonais, en l’occurrence Fujitsu, auteur d’un retour remarqué sur le marché européen de la mobilité.

Outre quelques smartphones haut de gamme, le constructeur a confirmé réserver au Vieux Continent quelques tablettes tactiles partagées entre la désuétude progressive de Windows 7, l’expectative d’un point de chute nommé Windows 8 et la prééminence d’une plate-forme Android détentrice de plus de 50% du marché.

A l’image de Panasonic et son robuste ambassadeur Eluga, Fujitsu entrevoit son incursion sur un segment fort d’un essor si subit qu’il en tutoie la saturation.

La concrétisation matérielle de cette entreprise reste toutefois sujette à débat. Hormis la 4G LTE, la technologie NFC pourrait s’adjoindre à des modules de contrôle biométrique eux-même liés à un parc applicatif conséquent, dans l’optique d’une diversification des services et par conséquent des usages.

Comme le suggère à ce propos le Financial Times, une telle stratégie s’impose à Fujitsu, détenteur, comme son homologue Panasonic, de quelque 20% du marché japonais.

Leur présence établie et leur légitimité entérinée au Pays du Soleil levant, les deux protagonistes s’exportent direction l’Occident pour y démocratiser une nouvelle conception du mobile, “à l’asiatique”, un standard de quelques années en avance.

En témoignent les nombreuses options de connectivité, peu répandues dans nos contrées, que promettent d’embarquer les terminaux présentés à l’occasion du prochain Mobile World Congress de Barcelone.

Côté logiciel, semble primer une acquisition à la domination d’Android.

L’OS de Google, sujet à embouteillage de fabricants, équipe déjà les dernières ardoises numériques professionnelles de la gamme Stylistic (M350, M532), en lieu et place d’un Windows 7 délaissé par opportunisme plus que de passion.

Et pour cause : Fujitsu reste, malgré les épreuves, l’un des plus fidèles bras droits de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur