Smartphone : Nokia prépare l’arrivée du E52

Cloud

Le fabricant finlandais enrichit sa gammme Eseries de smartphones orientés vers un usage entreprise.

Pour les fabricants de smartphones, l’intégration de leurs terminaux mobiles intelligents dans les réseaux télécoms des entreprises est capitale.

RIM fournit des efforts importants dans ce domaine avec son BlackBerry Enterprise Server, dont la cinquième version a été annoncée la semaine dernière. 

Nokia enrichit sa gamme de smartphones pour les entreprises avec le E52, qui arrive dans la lignée des précédents terminaux comme l’E75 ou l’E55. L’an dernier, le fabricant finlandais en écoulé 10 millions de terminaux Eseries. Logiquement, le nouveau modèle vise à décliner les outils de communication du bureau pour un usage mobile. Mais pas seulement. Le E52 peut être connecté aux PBX d’entreprise (les standards téléphoniques) émanant de Cisco ou d’Alcatel-Lucent : la solution Call Connect permet d’appeler et d’être joint sur un seul et unique numéro, que l’on soit sur son lieu de travail ou en déplacement.

Côté messagerie, la solution Nokia Messaging, installé sur le terminal mobile, permet d’être relié aux principaux comptes de messagerie pour particulier (Gmail, Yahoo, Hotmail…).

Côté entreprise, Nokia met en avant deux solutions BtoB : Mail for Exchange et IBM Lotus Notes Traveler. Celle-ci peuvent communiquer avec des outils professionnels phares comme Microsoft Exchange ou Lotus Notes d’IBM.

L’E52 sera distribué “autour du troisième trimestre 2009″ en Europe (jjuilet 2009, précise-t-on sur la fiche technique) et commercialisé 419 euros TTC.

Quelques détails techniques
L’E52, qui pèse 98 grammes, comprend un appareil appareil photo 3.2 mégapixels avec flash, un lecteur MP3, vidéos et radios FM. Il supporte les connexions HSDPA et HSUPA, Bluetooth mais pas de Wi-Fi. Le terminal propose 60 Mo de mémoire interne (vendu avec une carte micro SD 1 Go, possibilité d’extension jusqu’à 16 Go. Ils disposent de commandes vocales. Son autonomie en usage permanent varie entre 8 heures (GSM) et 6 heures (WCDMA).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur