Smartphone : Nokia soigne les maux de son Lumia 900

MobilitéOS mobiles
Nokia Lumia 900 smartphone

Nokia met à disposition des acheteurs de son smartphone Lumia 900 un correctif logiciel destiné à restaurer la stabilité des connexions sans fil.

Nokia déploie un correctif logiciel à destination de son smartphone Lumia 900.

Une composante du système d’exploitation entraînait l’instabilité des connexions sans fil et des pertes répétées de signal.

Encensé à l’occasion d’un lancement en plein coeur d’un Times Square à New York redécoré pour l’occasion, le dernier-né de la caste Windows Phone était tombé, d’un coup, d’un seul, du piédestal sur lequel l’avait érigé son constructeur.

Aucun des Lumia 900 n’a vraisemblablement fait exception à ce malaise généralisé qui n’est pas sans rappeler l’Antennagate de l’iPhone 4… à une échelle toutefois plus restreinte.

Malgré cet épisode inopiné, Nokia veut toujours percer aux Etats-Unis.

Pour l’instant, le fabricant finlandais fait figure de grand absent du marché mobile américain (moins de 1% de part de marché sur le segment des smartphones).

Mais cela devrait évoluer avec le couplage Microsoft – Windows Phone et le partenariat exclusif avec l’opérateur AT&T, qui propose ledit mobile au tarif alléchant de 99,99 dollars, moyennant deux ans d’engagement.

En outre, le constructeur finlandais accorde une compensation aux acheteurs de la première heure, victimes du bug : 100 dollars soustraits à leurs premiers avenants mensuels.

Troisième Windows Phone estampillé Nokia, le Lumia 900, doté d’un modem 4G/LTE, d’un écran AMOLED de 4,3 pouces, d’un processeur double coeur à 1,4 GHz et d’une optique Carl Zeiss à 8 mégapixels, marque une prise de distance progressive avec le vieillissant Symbian.

Mais le seul contexte de son intronisation (concert de Nicki Minaj, écrans géants, foule amassée), pensé tel un apparat des plus séduisant, n’a pas suffi à estomper la réalité d’une bavure à l’image de la dynamique actuelle de Nokia.

Stephen Elop, P-DG de Nokia, n’est d’ailleurs pas pour contredire cette traversée du désert avant de prétendre exhausser “le troisième écosystème” (après iOS et Android).

La transition tant prônée de l’intéressé pourrait se prolonger, alors que les “feature phones” restent, pour Nokia, les principaux générateurs de valeur sur l’exercice 2011 (2,3 milliards de dollars).

—— Quiz ITespresso —–

Connaissez-vous les smartphones qui concurrencent l’iPhone ?

Testez vos connaissances

——————————

Connaissez-vous les smartphones qui concurrencent l’iPhone ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur