Smartphone “Pink” : Microsoft veut croiser le fer avec l’iPhone d’Apple

Mobilité

L’éditeur américain serait prêt à lancer son propre smartphone à écran tactile sous Windows Mobile, peut-être avec Verizon, début 2010. Un concurrent sérieux pour l’iPhone ?

La tendance des smartphones à écran tactile prend de plus en plus d’ampleur, notamment grâce au succès de l’iPhone. Des nouveaux venus ont récemment fait irruption sur ce secteur, à l’image de Toshiba et de son TG01.Microsoft serait maintenant également près à tenter l’aventure. Selon le quotidien The Wall Street Journal, Microsoft se préparerait à lancer son propre terminal à écran tactile, connu pour le moment sous le nom de code “Pink”, dès 2010, sûrement en partenariat avec Verizon, le premier opérateur mobile aux Etats-Unis, avec qui l’éditeur a engagé des discussions.

L’objectif de la firme de Redmond semble clair : concurrencer de front l’iPhone, le plus populaire des smartphones. La tâche s’annonce rude : rien qu’au premier trimestre de cette année, le terminal de la firme à la pomme s’est écoulé à 3,79 millions d’exemplaires, soit une hausse 123% en un an, et à 20 millions d’exemplaires dans le monde depuis son lancement.

Un smartphone estampillé Microsoft serait également un atout considérable pour Verizon, qui pourrait ainsi davantage se mesurer à son concurrent AT&T, qui est l’opérateur exclusif de l’iPhone depuis 2007. Le contrat d’exclusivité de l’opérateur arrive à échéance en 2010, mais AT&T serait actuellement en discussions avec Apple pour prolonger ce partenariat jusqu’en 2011.

Deux atouts : Windows Mobile et Windows MarketPlace

De son côté, Microsoft dispose de quelques atouts pour séduire de nouveaux clients avec son “Pink” : un système d’exploitation pour mobile, Windows Mobile, déjà bien rôdé, avec une part de marché de l’ordre de 11,8%, contre 8,2 pour Mac OS X. Et une boutique d’application en ligne, Windows MarketPlace for Mobile qui, à l’image de l’App Store d’Apple, est une plate-forme en ligne permettant le téléchargement de programmes pour les Windows Phone.

Par ailleurs, si Microsoft se chargera de développer l’aspect matériel et le design de son smartphone, sa fabrication devrait être confiée à un constructeur spécialisé, à l’image de Google qui a su s’adjoindre les services de HTC pour y implanter l’OS Android sur les terminaux du constructeur taïwanais.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur